kekkai

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: kekkai

Message  Elrohir le Dim 1 Fév - 21:18

Bien sûr que non puisque je suis catholique !!! C'est juste que je voulais pousser la réflexion. Ensuite je pense que sous un aspect moins religieux, il y a des choses absurdes. Mais honnêtement je ne saurais pas expliquer l'absurde de manière rationnelle !

Pour moi, le sens existe, et la notion de vrai et de faux aussi.
Des exemples ? Suspect

_________________
Les seules vapeurs acceptables sont les vapeurs d'alcool.
avatar
Elrohir
Nain porte quoi
Nain porte quoi

Masculin Nombre de messages : 2825
Age : 29
Localisation : Là où ça fait mal !
Emploi/loisirs : Baston
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kekkai

Message  Apeiron le Dim 1 Fév - 22:32

Bien sûr que non puisque je suis catholique !!! C'est juste que je voulais pousser la réflexion.
C'est bien, la pensée spéculative ^^
Sauf que moi je n'y étais pas "entré", préviens avant s'il te plaît ^^

Ensuite je pense que sous un aspect moins religieux, il y a des choses absurdes.
Lesquelles ?

Mais honnêtement je ne saurais pas expliquer l'absurde de manière rationnelle !
C'est ballot dans une discussion argumentée parlant de l'absurde ^^
Comme je l'ai dit ailleurs, il me semble que la définition mathématique de l'absurde est "pour toute proposition, cette proposition est affirmée". C'est à dire que le vrai et le faux n'existent plus de fait parce qu'il n'y a plus de moyen de pouvoir faire une discrimination sur ce qui existe ou non, ou ce qui est cohérent ou non.

Des exemples ?
De mon opinion ? Je n'ai pas dit ici que c'était une vérité universellement valide, j'ai juste dit qu'elle était valide dans mon univers subjectif à moi ^^
Bon, cette taquinerie mis à part, je suis moins sûr de cet aspect des choses dans la mesure où il s'agit d'un problème de définition et que cet aspect fait parti de mes réflexions actuelles ^^
Pour que tu saches d'où cela vient, je vais "définir" la notion de sens comme étant issue d'une discrimination au niveau de la notion de "réel". Si nous considérons une certaine réalité pour les phénomènes qui ont lieu dans le monde et pour les êtres qui y vivent (y compris soi ^^), alors il apparaît que toutes les possibilités de réalité n'arrivent pas. Dans le monde il y a des évènements qui arrivent et pas d'autres. Il y a des situations que nous voulons et pas d'autres. Donc que ce soit "subjectivement" ou "objectivement" il existe une discrimination au niveau du réel. Ce qui arrive bel et bien a passé le crible de cette discrimination et donc "a du sens". Au niveau objectif, un évènement se produit suite à des causes, et au niveau subjectif, un élément a plus ou moins d'importance. Donc d'une certaine façon il y a un sens au monde et un sens à l'existence.
Je précise que c'est une réflexion que j'ai en ce moment et qu'elle n'est pas complètement bien définie. Elle a le mérite de coller à la plupart des définitions du réel que je connais, notamment en proposant la même idée pour une vision objective ou subjective.
Si tu veux des exemples, je pourrai te dire que cela a du sens pour moi que le soleil semble "se lever" tout les matins, de par la trajectoire de la Terre et du Soleil ainsi que de mon statut d'observateur, cela a du sens que j'appuie sur un clavier qui va transcrire l'expression de ma pensée en caractère de façon à ce qu'elle puisse être partagée et cela a du sens que je prenne dans mes bras ma douce amie quand elle a le cafard car je préfère qu'elle se sente bien.
Une fois le sens posé, alors la notion de vrai et de faux arrive au galop. L'humain peut imaginer des situations qui n'existent pas forcément et parler d'évènements qui ne se sont pas produits ou de sentiments qu'il ne ressent pas sur le moment. Si je dis que ma date de naissance dans le calendrier grégorien de cette Terre est 1253, j'aurai formulé une phrase fausse car elle ne correspondra pas aux évènements. Si je dis qu'en ce moment j'ai envie de dormir, c'est une phrase vraie car elle correspond bien à ce que j'éprouve en ce moment (même si là vous n'avez pas moyen de vérifier ^^). De la même façon, différentes phrases peuvent être énoncées, et il est possible de construire des systèmes permettant d'évaluer si une phrase est vraie ou fausse, sous réserve de certains axiomes. Par exemple, les mathématiques s'appuient sur des notions comme les ensembles, les fonctions ou les nombres pour pouvoir évaluer certaines phrases, notamment celles qui traitent des structures ou des mesures.
Ça te va ?
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum