Les Anciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Anciens

Message  Apeiron le Lun 1 Fév - 1:22

Les légendes des Anciens racontent que leur origine serait un monde surnommé le monde de l'oeuf. Pour ce que nous en savons, il s'agissait d'un monde vraisemblablement de faible degré de réalité où l'humanité aurait fini par atteindre un apogée technologique mêlé à une organisation absolue. L'univers et la société étaient pliés sous un ordre inflexible et la technologie servait à assurer le maintien de cette organisation. La norme était la conscience collective, l'individualité étant une exception.

Un tel monde était voué à la stase et au final les origines de ce monde étaient déjà perdues dans les limbes du temps que l'entropie commençait à se faire sentir. Il fallait agir, mais ce monde s'était déjà condamné lui-même. Néanmoins, certains parmi cette humanité stérile purent tenter quelque chose. C'étaient des humains qui avaient émergés malgré tout, et qui se regroupèrent pour partager leur vision de l'existence, basée sur l'individualisme et la recherche de la vérité.

Avec l'immense savoir de leur race et leur philosophie de l'émergence, ils purent découvrir le Voyage. Avant que leur monde ne sombre, ils partirent. Ils étaient tous très faibles, et ne maitrisaient pas complètement le processus, ainsi la plus grande partie d'entre eux périrent, dissous dans le Chaos. Les survivants s'installèrent sur un monde à haut degré de réalité et réalisèrent rapidement que reconstruire une civilisation prendrait du temps et qu'ils perdraient leur savoir.

Conscients de ce fait et avec leur compréhension du Voyage, ils envoyèrent leurs spécialistes dans un voyage dans des zones de faible réalité bien choisies. Comme le temps s'écoule plus lentement dans des mondes de faible degré de réalité, il était possible de retrouver ces spécialistes quand leur spécialité pourrait être incorporée à leur société. Ceci, avec le fait que le monde qu'ils avaient choisi était dépourvu d'humains ou de grands prédateurs, orienta leur civilisation vers l'espoir et la paix.

La confrontation de leur héritage théorique et d'un nouveau monde à défricher les incita à ramener les choses à leur simplicité, et certains diront même à leur beauté. L'attente de spécialistes ne freina pas la recherche, qui devint une façon de réinventer leur vision du monde tout en se confrontant à leur héritage. Cette recherche fut dynamisée par l'exploration, qui soulevait toujours de nouvelles questions, ainsi que par les nouvelles générations qui apportaient de nouvelles façons de les poser.

Une fois établis ils commencèrent à Voyager entre les mondes, non par nécessité mais par curiosité, et Voyager devint rapidement une base de leur vision du monde : se perdre afin de mieux se retrouver et savoir laisser son passé derrière soi pour retrouver ce à quoi nous tenons pour bâtir le futur.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anciens

Message  Apeiron le Dim 7 Fév - 19:11

Rapidement les Anciens prirent contact avec d'autres mondes. Au départ, il ne s'agissait que de contacts lointains, mais peu à peu ils se mirent à enseigner à ceux qui le voulaient le Voyage et le nombre de voyageurs commença à augmenter doucement pendant que les éclaireurs des Anciens découvraient toujours plus de nouveaux mondes. La ville des Anciens connu un développement rapide quand le Voyage fut un peu plus répandu, car il devenait facile de chercher ce dont les Anciens avaient besoin dans des mondes éloignés. C'est aussi à cette époque que commença à se constituer l'ancien, sous une forme primitive. Il s'agissait au départ d'une adaptation de la langue parlée par les Anciens aux nouveaux peuples, qui n'avaient pas forcément atteint un grand degré de sophistication.

Rapidement, certains faits s'imposèrent aux Anciens, et cela fut la base de leur organisation.
Ils réalisèrent rapidement que tous, même parmi leur propre peuple, ne pouvaient voyager sans aide. Certains même parmi les peuples découverts n'arrivaient pas à voyager du tout. C'est ainsi qu'ils introduisirent les termes de Talent et d'Art. Ceux qui avaient le Talent étaient ceux qui pouvaient voyager avec de l'aide, et ceux qui avaient l'Art étaient ceux qui pouvaient voyager seuls. Ces termes changèrent un peu de sens par la suite quand le Réseau des Routes fut instauré.
Ils réalisèrent que bouleverser les croyances des peuples pouvait avoir des conséquences négatives. Ils devinrent donc plus prudents dans leur approche. Parfois, les peuples les moins avancés voyaient dans les Anciens des messagers des dieux, et les Anciens furent considérés comme des anges. L'augmentation de leur pouvoir (certains pouvant voler, soigner par imposition des mains, apparaître ou disparaître à volonté) accrut cette croyance par la suite et par commodité les Anciens ne s'y opposèrent pas du moment qu'ils ne servaient pas de prétexte pour asservir les populations.
Enfin, ils réalisèrent que se développer par l'échange serait le plus profitable, et qu'il fallait mettre des règles claires pour ceux-ci, ainsi que mettre en place des structures permettant l'échange de denrées ou d'idées à travers les mondes.

Leurs recherches sur la manipulation de l'étoffe de la réalité leur permirent de créer les Routes. Fondamentalement, il ne s'agissait que d'une sorte de fil de réalité affirmée qui se maintenait entre deux mondes en absorbant la réalité des ombres qui l'entouraient. Le principe était simple, mais la mise en place délicate. Les premières Routes furent bâties avec peu de moyens, mais très vite par des liens avec des mondes avancés, ils purent concevoir des ontamètres. Au départ, elles étaient de taille importante, mais très vite ils réussirent à les miniaturiser et à étendre leurs capacités. L'ontamètre pouvait être utilisé comme batterie, boussole, carte en temps réel, mais surtout comme catalyseur pour la magie des Anciens. En théorie les ontamètres n'étaient que des relais pour le pouvoir des Anciens, mais leur pouvoir pouvait être ravageurs entre des mains non expérimentées. A cause de cela, et parce que leur création était extrêmement délicate, peu d'ontamètres furent forgés. Leur création permis aux Anciens d'étendre beaucoup plus rapidement les Routes, et un Réseau fut vite créé entre les mondes de haut degré de réalité.

Pendant que le Réseau se construisait, l'Ancien également se forgeait. Après quelques années de travail, l'Ancien en tant que langue artificielle dérivée de l'Ancien primitif. Comme le chinois, la forme écrite pouvait être apprise indépendamment de la forme parlée, et pouvait donc servir d'écriture pour les peuples qui n'avaient qu'un langage oral. Le faible nombre de racines à apprendre, l'aisance avec laquelle elles se combinaient et sa forte adaptabilité en firent une langue véhiculaire remarquable. Là où les Anciens allaient, ils enseignaient l'Ancien, et comme toute les langues véhiculent des valeurs, partout les Anciens répandaient leurs valeurs de recherche, de développement et de paix. L'Ancien classique fut fixé une bonne fois pour toute après avoir été utilisé un certain temps auprès des mondes proches de celui des Anciens.
Le Réseau des Anciens fut forgé, et les racines de l'Ancien servirent de nom aux mondes de haut degré de réalité qui en assuraient les maillons principaux. Le monde où vivaient les Anciens prit le nom d'Ys (origine du repère), la ville des Anciens fut la cité d'Ys : Ystalis.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anciens

Message  Apeiron le Jeu 18 Fév - 20:32

Suite à certains troubles dans les mondes proches d'Ys et à une réflexion longue sur leur rôle, les Anciens instaurèrent un code de loi, qui s'appliquait partout où leur influence s'étendait. Un des principes de base de la loi des Anciens était que les Anciens n'allaient que là où on voulait d'eux, et qu'il fallait respecter les cultures locales. Le corollaire fut que leur loi fut assez souple, évoquant plus des méthodes d'arbitrage et des principes issus de leur conception de l'existence que des jugements précis. Globalement, la loi des Anciens était plus une façon de laisser le peuple juger de façon compatible avec l'existence d'un réseau entre les mondes et le respect de la recherche de chacun qu'une véritable structure juridique.

Rapidement, différents statuts émergèrent. Avec le temps, des Anciens quittèrent Ystalis pour s'installer dans des mondes vierges différents, afin de chercher différents points de vue, et ces mondes prirent le statut de colonies. Certains mondes autochtones développés se lièrent beaucoup aux Anciens et devinrent des provinces. Certains mondes furent plus indépendants mais souhaitaient le contact et l'arbitrage des Anciens, et devinrent des protectorats. Enfin, des mondes avancés et jaloux de leur autonomie devinrent des alliés, pendant que des mondes trop jeunes pour supporter l'échange à travers le multivers devinrent des réserves. Certaines villes, au cœur du réseau d'échange, devinrent des zones franches, arbitrées à la fois par les groupes locaux et le Conseil des Sages, qui siégeait à Ystalis.

Ystalis profitait énormément du commerce, et était une métropole moderne sur un monde presque vierge. Elle ne disposait pas d'industrie lourde, ou même d'une agriculture ou d'un artisanat poussé, et c'était les échanges ainsi que l'exploitation sporadique de mondes vierges spécifiques où les ressources précieuses sont abondantes qui garantissaient sa prospérité. L'industrie d'Ystalis tournait essentiellement sur le travail en tant que loisir (donc travail de qualité, par exemple pour ses vignes ou ses vitraux) et sur quelques objets spécifiques (qui sont devenus symboles de la technologie des Anciens, comme des stabilisateurs ou des ontamètres). Mais plus qu'un centre d'échanges marchands, Ystalis était un centre culturel et scientifique. Ses œuvres, notamment la peinture et la musique (vues à l'époque comme base d'une éducation classique, avec les mathématiques, la physique, la philosophie et la linguistique) étaient renommées sur tout le multivers connu, et sa science était proverbiale, presque magique aux yeux de la plupart des mondes du réseau.

Sur leur Réseau, les Anciens avaient disséminé des centres d'études, non seulement pour enseigner l'Ancien, mais aussi pour développer l'art du Voyage. En plus de l'éducation classique, ces centres enseignaient l'évolution du monde et de la culture autochtone, ainsi que des cours sur la faune et la flore du monde, ce qui permis la découverte de nombreux médicaments qui se propagèrent sur d'autres mondes. Ces cours étaient nécessaires, et même si la prudence était de mise il y avait parfois des épidémies, et ces centres devenaient la première ligne de front pendant que les spécialistes d'Ystalis poussaient la recherche de remèdes jusqu'aux molécules. Les élèves brillants dans un domaine était invités à poursuivre leurs études auprès de spécialistes de ce domaine, même si la tendance était à une culture généraliste. Ceux qui manifestaient la capacité à voyager avaient un enseignement particulier, à la fois portant sur la connaissance de la réalité (au travers des sciences) mais aussi de soi-même (avec une sorte de mystique à la fois philosophique et psychanalytique), porté par la conviction généralement juste que la capacité à Voyager venait avec le développement personnel.

Ceux qui n'avaient pas le pouvoir de voyager avaient besoin de l'aide de Passeurs qui assuraient le lien entre différents mondes du réseau. Ceux qui pouvaient voyager seuls dans le réseau avaient le Talent, et ils devenaient généralement Passeurs ou Nobles. Ceux qui pouvaient voyager seuls sans avoir besoin du réseau avaient l'Art, et ceux qui revenaient à Ystalis devenaient généralement chercheurs ou Sages au Conseil. Ceux qui menaient des études profondes et pratiquaient en même temps l'Art pour explorer des mondes, tester des théories ou sauver des peuples étaient surnommés officieusement "Arpenteurs".
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anciens

Message  Apeiron le Mer 3 Mar - 19:36

L'ordre mis en place par les Anciens évolua peu à peu. Ils n'avaient contraint personne, et ceux qui profitaient de la prospérité de cet âge d'or sans avoir le pouvoir de décider en vinrent à désirer le pouvoir pour eux-mêmes, afin de sauvegarder leurs acquis et d'avoir le pouvoir de décider. Les Nobles furent les plus motivés à acquérir le pouvoir pour le pouvoir : leur rôle sous le règne des anciens était d'être de simples coordinateurs ou administrateurs, et la plupart étaient frustrés de ne pas avoir acquis l'Art qui aurait fait d'eux des dirigeants aussi bien que des penseurs de l'avenir qui se dessinait peu à peu. Mais ils ne furent pas les seuls, et nombreux étaient les soldats, les marchands, les prêtres, les propriétaires et d'autres encore qui utilisaient la prospérité de l'époque pour eux seuls et qui auraient été prêts à la mettre en péril si cela leur avait rapporté.

Les Anciens le savaient, mais ne s'en préoccupaient pas. Leur pouvoir n'était pas affirmé et au final chacun était libre d'intriguer. les Anciens pensaient que c'était leur devoir de laisser les mondes et leurs habitants décider de leur avenir. Ainsi, ils ne réagirent pas face aux troubles qui s'annonçaient. Ils avaient toujours vécu en paix depuis qu'ils avaient fondé leur société et ils n'envisageaient pas que cela puisse changer. Ils continuèrent leur travail d'exploration, de commerce, de recherche et de civilisation pendant que des statuts étaient discutés, des accidents arrivaient et des pions se mouvaient dans le noir. Depuis longtemps, les Anciens s'intéressaient au Voyage, et à son processus réel ainsi qu'à ses fondements. Les dernières découvertes en la matière, notamment les équations particulières de transfert, laissaient augurer de mener à terme le projet prévu par leur philosophie de la vie : l'ascension. Mais ces travaux n'étaient pas abouti et les évènements commençaient à s'accélérer.

La poudrière était prête, et il ne manquait que l'amorce. Un accident orchestré par les Nobles leur donna un prétexte pour affirmer officiellement une autorité exclusive dans certains territoires périphériques. Une page avait été tournée, et chacun réalisa soudain que le rêve de paix et de prospérité des Anciens commençait à appartenir au passé, et même à Ystalis. Depuis longtemps, les Anciens étaient devenus minoritaires dans leur propre capitale, et lorsqu'il fut évident que les conflits frontaliers éclataient un peu partout dans le Réseau et risquaient de se propager, une junte militaire prit le contrôle des centres principaux et décréta la loi martiale. Les émeutes qui suivirent furent réprimées, et elles ne cessèrent que lorsque plusieurs bataillons investirent le Conseil et l'Académie des Sciences en tuant tous les anciens dignitaires possibles. Le gouvernement des Anciens avait vécu.

La guerre civile sur l'ensemble du Réseau dura quelques années encore, et les écoles des Anciens disséminées dans le Réseau se retranchèrent en monastères gardés par des milices. Ceux qui croyaient encore en l'autorité d'Ystalis reçurent l'ordre de quelques Anciens ayant survécu de conserver les écrits et de protéger les populations, en prévision de l'âge sombre qui s'annonçait. C'est quand Ystalis disparut et que ce qui restait du Réseau fut contrôlé par les Nobles que les gens comprirent qu'une page était tournée, et que les Anciens appartenaient à la légende, pendant que tous se tournaient vers un avenir désormais incertain.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anciens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum