Cyber-Corsaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cyber-Corsaire

Message  Abyssanne le Jeu 6 Juin - 19:46

Un changement subtil de l'orientation du vent fit faseyer le grand hunier. Vive battis lentement des paupières et à peine avait elle finit ce mouvement que déjà la voix tonnante du quartier-maître se faisait entendre pour réajuster les bouts, déjà le claquement de la voile diminuait. Elle eut un sourire de satisfaction. Même après des années c'était toujours un véritable plaisir que de sentir l'efficacité de son équipage. Avec des hauts et des bas certains naviguaient sous ses ordres depuis près de dix ans maintenant.
S'étirant avec plaisir elle entendit le son sourd et métallique des bottes de son second qui se rapprochaient, avec le second dedans. L'homme se plaça à ses cotés et fixa le rebord dentelé de la cote qui approchait en silence pendant un temps. Puis il finit par laisser échapper d'une voix grognon :
- C'est la première fois que nous arrivons à Ardent aussi peu chargés...
Vive ne répondit rien, laissant l'homme se débattre avec ses pensées.
- Les temps sont durs, continua-t-il, et la coque des navires à vapeur épaisse.
Cette fois le silence dura plus longtemps. La Capitaine gardait son regard au loin, imperturbable.
- Que comptez vous faire ? dit-il enfin. Nous ne pouvons pas continuer ainsi, ou alors ni finirons par ne plus avoir assez captures pour payer les réparations du navire, et je ne parle même pas de la solde des matelots. Mais vous devez avoir déjà réfléchis à tout ça n'est-ce pas ? Alors qu'elle est votre idée, Capitaine ?
Vive esquissa un sourire et se tourna finalement vers son second.
- Il y a d'autres missions pour un navire pirate aussi fameux que le notre que simplement attaquer les navires marchants.

Comme prévu le second esquissa une grimace contrarié et fronça les sourcils faisant rentrer son oeil de fer encore plus profondément dans son orbite.
- Si on en est réduit à servir de larbins pour un marchand véreux et richard...
- Ne me dis pas que tu as des scrupules moraux ? coupa Vive de sa voix rocailleuse. Que tu trouverais cette profession dégradante ?
L'homme haussa les épaules et la Capitaine éclata d'un rire bref qui fit lever la tête au mousse qui frottait le bastingage.
- Pourquoi es-tu sur ce navire, l'ami ? demanda-t-elle doucement. Pour la gloire, la fortune ?
- Pour naviguer Ma'ame, gronda le second, et pour me faire un tas d'or sur lequel dormir quand je ne serais plus capable de tenir debout quand il y a du roulis.
- Alors ne te fais donc pas de soucis. Le tas d'or viendra, et je crois savoir que le tient est déjà plutôt garni n'est-ce pas ?
Le second garda scrupuleusement le silence. Vive sourit encore et poursuivit:
- En attendant on ne cessera jamais de naviguer. Parce que c'est pour ça que moi je suis ici : pour pouvoir me tenir entre le sel et le ciel. On est pas nombreux à pouvoir se vanter de vivre sur l'Horizon !

Et le sillage blanc d'écume, le bruit craquant de l'eau sur la coque, le sifflement sourd du vent lui donnèrent raison.
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Derich le Sam 8 Juin - 13:53

A Ardent, la journée était bien avancée et les faubourgs embouteillés de carrioles ne se désemplissaient pas. La ville portuaire s'étendait sur presque le quart de son île, grignotant toujours ce qui semblait être autrefois une jungle luxueuse. L'île se situait à mi-chemin entre les continents de Truder et d'Oriental, et constituait un point de ravitaillement idéal pour les nombreux navires voyageant entre eux. Il ne fallut guère de temps à ce que les guildes marchandes prennent contrôle du gouvernement local et fassent passer des lois leur donnant le champs libre commercialement.

Ainsi, deux principes commerciaux cohabitaient tant bien que mal. Outre le commerce légal basés principalement sur le négoce et l'acheminement de ressources via des bateaux de transport, la piraterie (officiellement appelée mercenariat) occupait une place essentielle dans la vie commerciale de l'île. Les deux styles bénéficiaient l'un de l'autre: en effet, sans ravitaillement ou sans cible, pas de piraterie. Inversement, engager des pirates en tant que protection, pour piller concurrent ou sur des missions très aventureuses pouvait aider considérablement le commerce. Un équilibre s'était donc installé et était jusqu'à rentrer dans les mœurs.


Au même instant donc, dans un comptoir situé non loin du port, Jack Longjardin (dit "Cap'tain Tranche-gorge", parce que ça fait quand même plus classe sur le CV) se trémoussait sur son siège en acajou l'air visiblement très gêné. De l'autre côté du bureau se trouvait un homme dans sa fin de quarantaine parcourait rapidement une liasse de papier, les yeux plissés derrière ses lunettes en demi-lune. Finalement, l'homme posa le tout et enchaina sur un ton à congeler un élémentaire de feu:


Grégory Ripsou: Donc, si je comprends bien, vous aviez réussi à aborder votre cible, mais le navire a coulé avant pour cause, si j'en crois votre rapport de "trou sou là ligne de flotéson."...
Tranche-gorge: Ben, dès que leur vigie nous a remarqué au loin, ils ont changé le cap. Du coup, comme ils avaient pris un meilleur vent et que on était à limite de portée, on s'est dit mes hommes et moi que...
GR: Et vous n'aviez pas songé que le look de votre navire façon "On va utiliser vos tripes comme corde-à-linge" aurait pu leur puce à l'oreille.
Tg: ... Question de standing  Sad
GR: (Poussant un looong soupir) Bon, peut-être que cette mission était un peu trop subtile pour vos compétences. Vu que vous avez coulé tout espoir de bénéfice sur cette mission, vous n'aurez que la moitié de la paye convenue.
Tg: Mais, Monsieur, et les frais d'équip-
GR: Dois-je comprendre que vous n'êtes pas satisfait de votre contrat actuel
Tg: *gloups* Euh non Monsieur.
GR: Bon, allez-vous en... Je vous contacterais plus tard à l'occasion si j'ai besoin prochainement de muscles...
Tg: Mercimonsieur-aurevoirmonsieur


Après de maintes salutations demi-trébuchantes, le pirate fut raccompagné vers la sortie. Quelques instants plus tard, alors que Grégory Ripsou s'occupait à faire brûler le rapport qu'il venait d'obtenir, une silhouette noire encapuchonnée surgit de derrière une teinture et s'avança silencieusement vers lui.

GR: Alors, Alphonse? Avez-vous trouvé ce que vous ce que je vous ai demandé de chercher?

La silhouette s'immobilisait à ces paroles, poussa un soupir et releva sa capuche, dévoilant un vieillard d'une soixantaine d'années aux traits tirés, un monocle vissé à l’œil gauche.

Alphonse: (Comment il arrive à chaque fois à...) Oui monsieur. J'ai déniché un oiseau, que j'ai expédié discrètement à l'équipage en question. De plus, je confirme partiellement vos informations sur l'état financier et la réputation de l'équipage. Enfin, j'ai croisé par chance une personne à la Mouette Rieuse qui semble -après quelques verres et une longue discussion- avoir le profil pour assurer une garde rapprochée fiable, au cas où les choses tourneraient mal.

GR: ... Hum. Bien, faites-le venir ici et faites en sorte de le recevoir convenablement pour vérifier qu'il est bien à la hauteur de la tâche.

A quelques centaines de mètres d'ici, un frissonnement soudain agita soudainement le dos du capitaine Matthias Alvensen, qui mis cela sur le dos de sa n+1ème boisson qu'il s'apprêtait à s'enfiler pour oublier ses récents soucis.


Dernière édition par Derich le Ven 21 Juin - 20:25, édité 1 fois
avatar
Derich
Expatrié
Expatrié

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 27
Localisation : Loin! Enfin, pas ici...
Emploi/loisirs : Essaye de transformer des journées de 24h en 42h (inversion de chiffres non autorisées!)
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Imryss le Mer 19 Juin - 9:36

Ardent. D'aucun la considère comme le port le plus typique, les plus naïfs disent même bucolique, des mers du sud à défaut d'être le plus grand. Pour Eldir il s'agit surtout d'un immense clapier humain empestant le rhum, la sueur et la maladie. Toutefois cette description peu avantageuse peut en partie être mise sur le compte de la misanthropie du personnage.

Le magicien avait enfilé sa tenue la plus sobre. Une ample veste blanc cassé teinté de beige orangé et par dessus un cape de voyage aux couleurs sombres délavés.Il ne tenait pas à se faire remarquer car il n'était pas aussi connu et accepté ici qu'il ne l'est à Heruun.

Afin de refaire ses stocks d'herbe et éventuellement d'aquérire quelques objets rares, le jeune homme faisait le voyage une fois l'an vers le port marchand, bravant son aversion pour tout ce qui flotte sur l'eau. Il y voyais la fine fleur des marchands, de la noblesse, de la piraterie et de la débauche et chaque année cela le renforçait dans sa détermination à rester habiter chez lui.

Dans un soupir Eldir se disait que le seul moyen de transport digne des hommes se devrait de voler dans le ciel comme un oiseau. Puis tiré de sa rêverie par la cohue, il entra dans une boutique possédé par le célèbre marchand Ripsou afin de faire l'aquisition de quelques pierres.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Derich le Dim 7 Juil - 11:34

La matinée était bien avancée lorsque Matthias émergea de la lucarne donnant sur l'entrepôt abandonné qui lui servait de résidence temporaire depuis quelques jours. Certes, il avait connu largement mieux et les rats lui menaient la vie dure, mais l'abris était situé non loin du quartier portuaire et ce dernier fournissait une protection convenable contre la racaille qui pulluait les rues la nuit tombée. Enfin, ses économies, déjà pas brillante au départ et encore moins après des journées passées à l'auberge en attente d'une opportunité, lui empêchait toute autre meilleure solution.

Après avoir respiré profondément l'air salé de multiples fois, dans une vaine tentative de se débarrasser de sa gueule de bois (et de récupérer une partie de ses souvenirs de hier soir), Matthias se mit en route vers une des nombreuses auberges portuaires. Il se demandait combien de temps il pourra tenir ce rythme de vie. Il envisageait sérieusement d'aller trouver un travail terrestre dans cette ville, ce qui lui permettrait de survivre un peu plus longtemps, même si les salaires de misère qui s'y pratiquaient lui coupaient les chances de rachat d'un bateau. Au pire, il envisageait de revendre sa rapière, une arme de qualité et dernier vestige de son époque passée.

Alors qu'il était à la recherche d'une maigre pièce de cuivre qui aurait pu traîner dans ses poches, Matthias y découvrit un papier soigneusement plié en quatre, qui faisait tâche avec ses autres possessions. Etonné, il le déplia précautionneusement et commença à le lire de multiples fois:


Papier mystérieux a écrit:Salutations ex-commandant Matthias Alvensen,

Les rumeurs de votre mauvaise fortune ainsi que votre bonne réputation sont parvenus à nos oreilles.

Ainsi, si vous êtes intéressé par une résolution de vos problèmes actuels, rendez-vous à 10h48 au manoir Ripsou, situé sur la seconde rue parallèle à l'Est de la rue du port.

Après avoir froissé le papier dans sa poche, Matthias consulta la tour d'horloge qui se dressait fièrement au dessus des toits des ruelles et pressa le pas. Certes, la méthode d'invitation ne lui donnait pas confiance, mais sa provenance faisait qu'il ne pouvait décemment l'ignorer. Dans le milieu du commerce, tout le monde savait que Ripsou avait une nette préférence au "commerce alternatif", et ce dernier ayant une fortune et un pouvoir politique local non négligeable. Refuser cette invitation serait donc la meilleur façon de s'y faire traîner, avec peut-être un ou deux membres en moins.

Arrivé devant la porte de l'immense bâtiment, Matthias se présenta au garde en faction à l'entrée et un majordome (dont la tête lui était étrangement familière) arriva peu après pour le diriger dans les couloirs. Après avoir descendu plusieurs escalier, les couloirs souterrains restaient toujours aussi richement ornés et le réseau était suffisament complexe pour que Matthias perde son sens de l'orientation. Tout à coup, en entrant dans une des nombreuses salles, une silhouette armée leur barra la sortie de l'autre côté de la salle. Un bruit se fit également entendre derrière eux et un autre homme armé d'un sabre sortit d'une cache situé de derrière une teinture. A la vue de l'expression de surprise et de terreur du majordome, Matthias compris qu'il s'agissait probablement d'intrus et que, pour des raisons inconnues, ces derniers avaient apparement la ferme intension d'en découdre. Il dégaina et se prépara à affronter ses adversaires.


[Note temporaire: Bout de combat géré soit par Matthias, soit par moi. J'ai un bout pour après le combat, puis les discussions qui en résultent vont probablement faire l'objet d'un gros autre post]
avatar
Derich
Expatrié
Expatrié

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 27
Localisation : Loin! Enfin, pas ici...
Emploi/loisirs : Essaye de transformer des journées de 24h en 42h (inversion de chiffres non autorisées!)
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Imryss le Mer 10 Juil - 9:28

Quoi ?!?!?!

Tel était l'expression de la juste fureur. Tout juste né d'une groge furibonde, elle voulu prendre la mesure de sa puissance.Elle se jeta sur un mur et parvint a briser un vase. Fort de cette vigueur elle s'en fut dehors surprendre un passant, puis terroriser un chat. Elle réussi même à faire fuir un âne au galop dans la plus grande confusion avant de se diluer dans le bleu du ciel.

Dans la boutique à la source de cette agitation se trouvai un Eldir hors de lui et un marchand déconfit.


- Nous avions un accord Stan ! L'an dernier nous avions convenu d'un prix de 3000 pièces d'or pour l'achat d'un diamant pur taillé de 12 carats ! Je t'ai même versé une avance de 1000 pièces d'or pour couvrir tes frais espèce de brigand ! Et voila à quoi j'ai droit ? Un minable diamant irrégulier avec des impuretés !

- Mais enfin calmez-vous  Eldir ce diamant n'est pas si mauvais que vous le dites, il a une très jolie couleur je trouve...

- Justement ! Depuis quand les diamants en ont ?! C'est une inclusion de fer ! Tu me prend pour un idiot ?

Tout ce tintamar ennuyait fortement ce pauvre Stan. En temps normal il aurait mis le client dehors à coup de pied au derrière mais là il s'agissait d'un magicien quand même, pas sur que ce soit vraiment autorisé... Et de plus en plus de monde se massait devant la boutique, attiré par la curiosité morbide qui anime tout les habitants des villes qui se respectent.

- Ecoutez Eldir ce n'est pas de ma faute, la récolte a été mauvaise. Vous devriez déjà être heureux que j'ai pu te trouver ce diamant là.

- Heureux ? Tu tiens vraiment à attirer le mauvais oeil sur ta boutique ?

- Non non non non ! Ecoutez ce n'est pas de ma faute. C'est le patron qui décide des marchandises qu'on achète ou pas.

- Le patron ? Ripsou ? C'est lui qui est à l'origine de cette arnaque ? J'exige de le Rencontrer !!!!

- Impossible. Le patron est trop occupé. Il ne rencontre des clients que dans des cas très spéciaux, je n'ai pas le droit de...

- Je suis un cas très spécial !

- Je ne peux pas vous dis-je ! Je risquerai trop d'ennuis

- As-tu déjà oublié que j'ai sauvé la vie de ta fille lors de l'épidémie de peste jaune de 43 ? Tu m'es redevable !

- Je...

Le marchand malmené jeta un dernier coup d'oeil à l'extérieur pour constater l'ampleur de la foule des curieux qui assisstait au conflit et céda.

- Bon très bien, je vais essayer de vous obtenir une entrevue.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Abyssanne le Ven 19 Juil - 15:32

La Capitaine Aile regarda la miteuse taverne d'un oeil sarcastique. C'était un genre de tripot malsain et crasseux où se rendent ceux qui veulent tromper le destin ou avoir une bonne excuse pour taper un inconnu avant minuit. Visiblement celui qui lui avait donné rendez-vous là avait une image assez romancée des pirates, pensant à tord qu'ils préféraient conclurent leurs affaires dans un coin sombre et malodorant.
Alors que chacun sait que jamais une affaire n'est conclue plus discrètement qu'en pleine lumière, en place publique, un jour de marché.
Un raclement de gorge peu élégant derrière elle l'informa que son second partageait son opinion sur ce tripot.
 -  Laissons tomber Capitaine, grommela-t-il. On peut bien tenir une saison de plus. Avant même de l'avoir vu je sais déjà que le type qui nous a envoyé ce message nous prend pour des imbéciles.
 -  Et bien tant mieux, sourit Aile Vive, plus il nous sous estimera plus nous pourrons user et abuser des thermes de notre contrat.
 -  Dire que je pourrais être tranquillement à boire ma paye avec les gars...
 -  Vu le montant de la paye cette saison tu n'aurais même pas pu effleurer l'ivresse, coupa Aile. C'est juste histoire de nous remettre à flot, après on reprendra nos activités comme d'habitude !

Le ton de sa voix signalait que la discussion était close. La Capitaine repris d'ailleurs sa marche et poussa la porte de l'auberge, laissant ses yeux s'habituer à la pénombre ambiante. Quand cela fut fait elle passa le seuil, détaillant les clients à la recherche de leur commendataire.
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Matthias Alvensen le Mar 23 Juil - 18:14

Combat de Matthias à venir.
avatar
Matthias Alvensen
Avatar de l'hiver
Avatar de l'hiver

Masculin Nombre de messages : 1102
Age : 29
Localisation : Un peu partout à la fois
Emploi/loisirs : En quête de nouveauté et d'opportunité
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cyber-Corsaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum