Union

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Union

Message  Dana le Lun 25 Mar - 22:25

Si le romantisme implique un standing, alors effectivement le désir tue le romantisme. Mais je pense pas que ce doit être le cas. Je pense qu'on peut faire à la fois quelque chose de très merveilleux et de très impulsif. Un morsure passionnée dans le cou, pas exemple, c'est symbolique, spirituel, et pourtant affreusement bestial....

_________________


S*
avatar
Dana
Ubiquité a déclenchement automatique
Ubiquité a déclenchement automatique

Féminin Nombre de messages : 2067
Age : 25
Localisation : Par delà le temps.
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Nimeroni le Lun 25 Mar - 22:48

"Partout où le romantisme c'est installé, il y a une crise du désir"

Le comportement de l'être humain est fortement soumis à une fonction simple: la reproduction, ou pour être exact, la propagation des gènes.
Le désir, le plaisir de l'acte, le romantisme... ce ne sont ni plus ni moins que des incitations à faire notre job reproducteur malgré le coût exorbitant en temps et en énergie que cela représente pour notre corps. Il y a donc peut-être une crise du désir quand il y a du romantisme, mais c'est sans importance puis-ce que cela ne change pas le résultat final.

D'ailleurs le préservatif n'est qu'un hack de la reproduction.

Abyssanne a écrit:Ou est-ce que vous considérez vraiment que si l'autre à envie d'aller voir ailleurs c'est qu'il n'est pas près pour ce "couple" justement ?

Je n'ai pas renoncé au droit d'aller voir d'autres filles. Mon couple va bientôt avoir 2 ans et me semble en bonne santé.
En fait, ça et ne pas avoir d'enfants sont les deux règles réciproques que j'ai posé à la création de mon couple. D'ailleurs je ne parlerais pas de la (m|p)aternité tue-l'amour, puis-ce que je ne veux pas d'enfants.

Pour en revenir à mes considérations génétiques...
Pour optimiser la transmission génétique, une personne doit avoir un maximum de partenaire, tout en ayant l'exclusivité sur ses partenaires (et qu'ils éduquent ses enfants). Comme il s'agit de besoins contraires, c'est impossible dans le cas d'une société avec des règles symétriques. Notre société a donc arbitré avec une forte incitation à n'avoir qu'un seul partenaire, d'un point de vue culturel (fidélité), religieux (mariage) et légal (réduction d'impôts).

"Quand on voit notre partenaire épanouis c'est là qu'il est le plus désirable"

Mmm... je doute qu'une fille de joie soit épanouie, alors qu'elle dois clairement être désirable pour ses clients.
Je souhaite bien l'épanouissement de ma chérie, mais c'est pour avoir un être avec qui avoir des discussions intéressantes et profondes.
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Abyssanne le Mar 26 Mar - 11:14

"Quand on voit notre partenaire épanouis c'est là qu'il est le plus désirable"

La fille de joie n'est pas particulièrement épanouie dans son métier, enfin je suppose ^^" Ici il s'agissait plutôt du : quand mon partenaire fait quelque chose qui lui plait, qu'il arrive bien à faire, qui le met à l'aise et dans son élément c'est là qu'il est le plus attirant.
Par exemple toi quand tu expliques très bien un jeu très compliqué. Ou Imryss quand il cuisine.
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Nimeroni le Mar 26 Mar - 14:26

Abyssanne a écrit:
Par exemple toi quand tu expliques très bien un jeu très compliqué.

Hu ? Shocked
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Imryss le Mar 26 Mar - 16:13

Les jeux très techniques sont un des tes loisirs de prédilection. Quand tu les expliques, quand tu y joue ou quand tu les theorycraft on peut raisonnablement penser que ton petit coeur de rouage est épanoui Smile .

Sinon Abyssanne toi tu répondrais quoi à ta propre question d'hier ?

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Nimeroni le Mar 26 Mar - 17:54

Oui, ça j'avais compris. Ce que je ne comprend pas, c'est en quoi cela me rend plus "désirable".
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Abyssanne le Mar 26 Mar - 18:18

L'aura frérot, l'aura ^^ Tu as l'air à l'aise, écouté, précieux, admirable etc. Bref ça rehausse ton sex appel en te faisant apparaître comme un mâle dominant et essentiel à la communauté.

Ba moi si je lance le débat sur la question c'est notamment parce que j'hésite.
D'un côté une partie de moi voudrais vraiment croire que la fidélité corporelle vient de paire avec l'amour qu'on éprouve pour la personne avec laquelle on est en couple, et l'autre me dis que pas du tout, et qu'elle ne vois pas pourquoi, et que c'est bien joli mais que c'est pas vrai ^^".

Je pense qu'un couple peut tenir en se laissant libre d'aller voir ailleurs si l'envie les prend grâce à plusieurs règles essentielles, du genre : être sincère avec son partenaire, ne pas se mettre à coucher régulièrement avec quelqu'un d'autre... Après le danger vient dans la capacité à évoluer. Du genre : si on s'installe ensemble, est-ce qu'il faut éviter d'aller voir ailleurs ? Ou alors on s'arrête si on se fiance ?
Je pense, notamment à cause de mes opinions sur le mariage, qu'il faut se poser une limite, du genre "à partir du jour où tu acceptes de m'épouser on ne va plus voir ailleurs". Sinon on risque de ne jamais parvenir à former un couple "stable" à ne pas réussir à perdre ses mauvaises habitudes, toussa toussa.
Ensuite, et c'est un point capital : il faut que ça ne fasse souffrir aucun des deux. Bien sur il y aura toujours une pointe de jalousie, mais si ça dégénère en rancune, en mal être, alors il y a une nécessité absolue de tout stopper.
Après tout ce joue sur la confiance qu'on a dans l'autre pour nous accorder l'exclusivité sur son coeur...

Du coup ces conditions ne sont pas évidentes à remplir, mais nécessaires. Et je pense que si une de ses conditions parait trop insurmontables à l'un ou à l'autre, alors c'est que effectivement il n'est simplement pas près à être "en couple".

Après j'ai constaté avec amusement dans mon entourage l'existence d'un couple libre, ensemble depuis 6mois... Et où aucun des deux n'est allé voir ailleurs ^^ Ils flirtent tout les deux outrageusement avec des personnes diverses et variées mais n'ont jamais passer le pas avec quelqu'un d'autre que leur partenaire ^^ Comme quoi l'envie vient peut-être de l'interdit.
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Apeiron le Jeu 28 Mar - 14:40

Je suis d'accord avec Dana (et heureusement ^^) sur le fait que l'animalité (mot moins connoté que bestialité) n'est pas opposée au romantisme, bien au contraire. Mordiller, lécher, avoir des gestes brusques d'un air enjôleur, tout cela peut être très romantique tout en étant au final du domaine animal, c'est à dire en l'occurrence lié à la violence ou la nourriture. La sophistication ne doit pas remplacer mais compléter des plaisirs plus basiques, et aucune pratique ne devrait être en soi interdite si elle permet aux deux partenaires d'éprouver du plaisir. Évidemment cela nécessite de la confiance pour avancer ensemble dans des eaux troubles, pour vivre une aventure à deux. Ainsi pour moi il n'y a pas d'opposition entre confiance et nouveauté.

Ta question me semble délicate parce que c'est pour moi un point où je ne suis pas encore à l'aise. En effet, l'honnêteté semble de rigueur parce qu'il me semble difficile de s'épanouir sans cela, et pour l'adultère si cela blesse l'autre il faut arrêter ou le quitter. Pour ma part, j'ai prévenu Dana que je me sentirais souillé si elle me trompait, mais que je préférais cela à un mensonge. Je pense peut-être même pouvoir continuer à l'aimer si elle me trompe, mais pas si elle me ment. Je ne lui ai imposé aucun interdit, juste prévenue de comment je sentais le problème. Il m'a d'ailleurs fallu un moment pour m'apercevoir que l'adultère ne briserait pas nécessairement mon amour pour elle. Et au bout d'un moment elle m'a dit ne pas vouloir d'autre partenaire, ce qui m'a rassuré, bien que là encore il n'y ait pas de règle posée.

Comme tu le dis, l'autre est attirant lorsqu'il rayonne, lorsqu'il est dans son élément, en confiance et épanoui. C'est une bonne motivation pour chercher le bien de l'autre, et accepter un espace où il peut se développer. Mais si cela devient une contrainte, si on se sent responsable de l'autre, alors le désir s'estompe et l'amour se change en inquiétude. C'est pour cela que pour moi l'idéal c'est quand l'autre est psychiquement pleinement indépendant tout en étant épanoui. Et comme je vous aime tous je ne peux que souhaiter pour chacun d'entre vous une telle illumination. Wink
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Dana le Jeu 28 Mar - 21:38

Franchement, je ne crois pas que l'adultère devrait être interdit. Si la personne le sent vraiment comme ça, il faut qu'elle le fasse. Mais d'un autre coté, pour coucher avec quelqu'un, je pense qu'il faut que je sois à un niveau d'harmonie assez impressionnant avec mon partenaire, que je partage une relation profonde avec lui, au moins le temps de l'acte. En clair, à moins que je tombe amoureuse une deuxième fois, ça n'a aucune chance de se produire. C'est peut-être ce qu'il s'est passé avec le couple libre qu'Abyssanne connait.


Après, je suis peut-être légèrement extrémiste sur l'importance que j'accorde au sexe. Pour moi, l'aspect communion est beaucoup plus important que le plaisir ou l'aspect reproductif qu'il engendre. J'envisage parfaitement la possibilité de former un couple qui n'ai jamais d'enfant (même si je préfères l'autre option), et pour le plaisir, ma foi, j'ai deux mains^^.

_________________


S*
avatar
Dana
Ubiquité a déclenchement automatique
Ubiquité a déclenchement automatique

Féminin Nombre de messages : 2067
Age : 25
Localisation : Par delà le temps.
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Nimeroni le Jeu 28 Mar - 22:32

pour coucher avec quelqu'un, je pense qu'il faut que je sois à un niveau d'harmonie assez impressionnant avec mon partenaire

Ce n'est pas du tout mon cas, je découple le désir de l'amour. Je peux coucher avec quelqu'un que je n'aime pas mais que je désire, ce sera juste une occasion de prendre du bon temps pour moi et (je l'espère) ma partenaire sexuelle.

En fait, je n'accorde au sexe qu'une fonction de divertissement. Pas de communion ni de reproduction pour moi.
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Apeiron le Jeu 28 Mar - 22:51

Si ton lien avec ton propre corps n'est pas aussi fort que chez des personnes comme Taousert ou Dana, cela ne m'étonne guère.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Abyssanne le Mar 28 Mai - 12:19

Et c'est repartit pour un tour avec cette citation du roman de Pearl Buck dans "le pavillon des femmes". Cette auteur est américaine mais à vécue la majeure partie de sa vie en Chine, et ces romans sont imprégnés de cette culture.

[...]mais je sais que si l'homme et la femme ne sont pas bien appariés tout d’abord dans leur chair, il ne le seront jamais autrement. Si les chaires sont unies, une autre union s'ensuivra, et même sans cette dernière, les deux époux pourront vivre en harmonie. Car la chair est la fondation de la maison qu'ils construisent. L'âme, l’intelligence et tout le reste surajoute à une belle maison. Mais rien de cela ne tient debout si les fondations manquent.

Bien sur cette réflexion est parfaite pour faire grincer les dents à ma culture ^^ Dans la religion catholique, si l'union par la chair est l'un des fondements du couple, il l'est par la nécessité de donner la vie, mais n'est absolument pas considéré comme supérieur à l'entente de l'esprit. On valoriserait tout à fait un couple qui après quelques enfants décide de vivre "chastement", de faire lit à part, tant qu'ils vivent toujours ensemble.
Seulement, comme souvent, je ne suis pas persuadée que cette vision soit la meilleure, encore moins "la bonne". Et je me pose vraiment la question : l'entente sexuelle est-elle nécessaire à l'entente et la vie d'un couple ?
Peut-on s'en passer sans dépérissement ?
Et, comme le suggère la citation, cette entente peut-elle suffire à faire tenir un couple ?

Je serais curieuse d'avoir vos avis là-dessus, voici les miens :

Je pense que l'entente sexuelle est essentielle pour la formation d'un couple, d'une paire assortie. Communiquer par le corps est simple, évident, naturel. Ou du moins ça devrait l'être. Quand tout se passe bien, j'ai toujours l'impression satisfaite que c'est la chose la plus évidente du monde, le pont confortable tendu entre deux êtres pour permettre plus simplement aux esprits de se rejoindre. A l'inverse, quand tout ne se passe pas bien je suis désorientée, choquée, insécurisé, j'ai l'impression qu'il y a un gouffre entre moi et l'autre; je n'ai alors qu'une envie : fuir à toutes jambes.
Pourtant ces constats ne sont que des impressions et mon esprit les rejette avec violence. Comment la chair pourrait elle supplanter l'esprit ? Comment pourrais-je aimer plus facilement quelqu'un qui me fait bien l'amour que quelqu'un avec qui je m'entend bien ?
Rien que de penser que ça pourrait vraiment être le cas j'ai une impression de médiocrité, de bestialité, de stupidité. Mais pourquoi ? Après tout le corps n'a rien d'une chose honteuse, c'est par lui qu'on communique avec le monde, et après tout l'entente sexuelle dépend également de paramètres psychologiques, inconscients, donc de paramètres de l'esprit.

Personnellement, et quoi que j'aspire, il me faut bien reconnaître qu'en l'état actuel des choses je serais incapable de me passer d'entente charnelle. Si le sexe devient une épreuve, un ennuis, si je n'en est plus envie, si il est absent, j'aurais énormément de peine à rester en couple. Pourtant je pense que ce n'est pas valable dans tout les cas. J'imagine que si je suis en couple avec la même personne depuis longtemps, si une vraie complicité, une vraie confiance nous unie je pourrais sans doute passer outre le sexe, surtout si pour une raison x ou y ça pèse à mon/ma compagn/e/on. Dans ce cas je pourrais aimer sans union de corps, au sens de l'acte en lui même, et me contenter d'une familiarité, d'une proximité quotidienne. Mais pour le début d'un couple, c'est impossible je pense. Apprendre à connaitre l'autre, apprendre à s'abandonner à lui, ça demande ce désir constant de l'autre, ce plaisir dans l'assouvissement, cette impression d'avoir communiquer vraiment avec l'autre. J'aurais dû mal à forger un lien amoureux avec quelqu'un d'autre sans ce "raccourcis".

Après, je n'irais pas du tout jusqu'à prétendre que l'entente sexuelle suffit juste à maintenir un couple vivant. Pour une raison simple : je serais incapable d'être proche physiquement avec quelqu'un que je n'apprécie pas, que je méprise, ou même qui m'indiffère. Pour projeter un désir sur quelqu'un j'ai besoin qu'il soit admirable à mes yeux, au moins un peu. Mais je sais que l'univers peut-être plus vicieux que cela, et je me pose vraiment la question : si j'avais le choix entre quelqu'un avec qui je m'entend vraiment bien, avec qui j'ai pleins de goûts en commun, mais avec qui coucher n'a rien de particulièrement satisfaisant, et quelqu'un que j'apprécie sans plus, à qui je ne ressemble pas vraiment, mais avec qui coucher est génial comme ça peut l'être : qui choisirais-je ?
Très franchement j'ai peur de ne pas assumer la réponse ^^" Si je choisis le deuxième, est-ce que ça fait de moi quelqu'un d’inférieur, de peu sage, voir de vicieux ?
Et si je choisis le premier, est-ce que ce n'est pas, par prétention, renier une partie de ce que je suis, de ce qu'une partie de moi à besoin pour s'épanouir ?

Voilà, à vous Smile
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Nimeroni le Mar 28 Mai - 13:02

L'entente de l'esprit est aussi importante que l'entente de la chair. Ton auteur se plante donc royalement quand il dit que copuler sauvagement suffit a faire un couple.
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Imryss le Mer 29 Mai - 18:25

Je pense que l'entente sexuelle est très importante (j'ai encore quelques doutes sur l"indispensable"même si je pense que c'est le cas) pour un couple, que se soit à sa formation ou plus tard. Outre le bien-être physique que cela procure, les rapports sexuels apportent une intimité, une compréhension et une complicité avec son partenaire qui permettent de construire un couple. Accessoirement ces trois points sont des choses de l'esprit donc faire l'amour ne se réduit pas forcément à un acte bestial selon moi.

Si sur la durée cet union de chair se perd, je pense que l'autre cesse d'être notre conjoint(e) pour devenir un(e) ami(e) proche avec qui on est en colocation. Après je pense que l'entente sexuelle ne suffit pas à former un couple. Il faut y rajouter d'autres choses. Il faut avoir du plaisir à la simple compagnie de l'autre, il faut l'estimer, il faut l'apprécier, il faut des gouts et des valeurs communes pour faire une base au couple et il faut des différences pour s'enrichir mutuellement.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Apeiron le Mer 29 Mai - 23:29

Comme dit à Abyssanne aujourd'hui je ne crois pas les relations physiques nécessaires, mais elles sont bien sûr importantes, notamment pour les raisons données par Imryss. Je suis donc d'accord sur ses points qui font de l'acte d'amour un acte non bestial, mais je désapprouve son deuxième paragraphe.

Sans sexe on n'est pas réduit à ce que l'autre ne soit qu'un ami, car l'autre n'est pas seulement cela mais un compagnon, ce qui implique davantage. Pas de se comprendre complètement, mais de se montrer complètement. Pas d'approuver complètement l'autre mais d'accepter complètement l'autre pour ce qu'il est. On est loin pour moi de la simple amitié.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Abyssanne le Mar 25 Oct - 11:39

#jedéterredesvieuxsujets

Ce qui reviens au débat précédant et me conforte dans mon opinion que si on s'abdique pour mieux correspondre à l'autre on se perd et finalement on perd l'autre aussi.

Amen Aby', merci Aby' s'écouter sois-même de temps en temps ça ne serait pas mal, chère Aby' xD hum.

Mon experience continuant à grandir (faute de mieux) j'ajoute quelques nouveaux éléments à cette soupe.

=> Sur ma toute première réflexion de ce sujet, notant qu'il était essentiel que l'autre vous ressemble, ait la même culture que vous était essentiel.

Et bien. Hum hum. J'avais raison. What a Face
Mais étonnament, le problème réside surtout en deux points : tout d'abord dans l'usage des mots. C'est impressionnant, mais dans un couple on peut utiliser un même mot pour ne pas dire la même chose. Et c'est terrible parce que la confusion peut durer longtemps et peut générer des malentendus en strate ! Genre une petite couche de malentendus, sur une grosse couche de malentendu, sur un fond de malentendus. Boulversant. Surtout quand on s'en apperçoit plus d'un ans après.
Par exemple : le mot "reconnaissance". Moi je l'ai toujours utiliser dans ce sens : Noter et avoir conscience du fait qu'on n'a quelque chose que grace à l'autre. Et il s'avère qu'il peut également être compris ainsi : Noter et avoir conscience d'une dette que l'on accumule envers l'autre et qu'il faut rembourser.

Vous me direz : ça tourne un peu autour du même bousin. Mais ça n'a rien à voir.
Dans mon cas, le fait de me mettre dans une situation de vulnérabilité et de dépendance envers l'autre est un signe de confiance, du coup ma reconnaissance vient du fait que j'accepte cette situation plutôt que de me battre en mode "niaaaa c'est moikifé !!". Elle s'exprime par des yeux tout brillants en mode "tu es une créature merveilleuse" et des mercis.
Dans l'autre cas, ça implique de ne pas considérer la situation menant à la reconaissance comme allant de sois. De participer de manière pécunière autant qu'il est possible et quand ça ne l'est pas ( genre : payer le loyer alors que tu n'as pas de revenus) la reconnaissance doit s'exprimer en donnant à l'autre un statut de maitre en ces lieux.

Bien sur, le problème ne vient pas que des mots. Il vient aussi des valeurs, ce qui est mon deuxième point. Moi, si je fais vivre quelqu'un par mon salaire dans le cadre d'un couple, que je dis qu'ici est "notre maison" j'entends qu'elle a autant de pouvoir que moi sur les lieux. Je n'ai pas, attaché à l'argent, cette vision de : Tu payes donc tu possèdes. Tu ne payes pas donc tu n'es qu'invité. A comprendre : tu n'es pas propriétaire, tu n'as donc pas autant de pouvoir que moi sur la chose.

Assez curieusement, j'ai pu découvrir que les valeurs n'étaient pas nécessairement familliales. En effet, ce rapport à l'argent que j'ai pu constater n'était pas partagé par les parents de la dite-personne.

Dans mon cas très personnel, cette différence de perception des choses d'un point de vu materiel à eut énormément d'influence sur le fait de finir par s'abdiquer soit même. Moi qui m'était bien construite ces dernières années pour me défendre sur le point de la personnalité, de ce qui comptait à mes yeux, de quelles étaient mes valeures... Je me suis retrouvée confrontée à cet écceuil que je n'ai pas réussi à éviter.
Comment rétablir une stituation d'égalité quand pour l'autre vous êtes débiteur d'une dette qui grandit chaque jours et qui fait que, par reconnaissance, vous devriez lui laisser sur les choses qu'il paye (nourriture, maison, trajets en voiture) un pouvoir absolu ? Soit ne pas lui faire pression pour qu'il achète une nourriture qui lui déplait (genre des légumes) ne pas l'obliger à faire des trajets qu'il n'a pas envie de faire (genre me déposer à la fac). Ou bien assumer d'être perçue, dans le cas contraire comme une ingrate qui manque de reconnaissance.

Et bien, curieusement, j'ai la solution. Parce que c'est un peu La solution, qui je pense est la base de tout. Le truc qui va faire que votre relation va tenir dans la durée. Accrochez-vous bien.

Encore une fois, c'est en deux point.

Le premier : COMMUNICATION.
Parler, bordel. Ecouter. Et surtout... s'exprimer.
En tant qu'extravertie, j'ai tendance à sortir avec des introvertis, et à mon âge ( *chouine* ) j'ai acquis une certaine pratique (que je n'avais pas avant) du : il faut leur laisser un bon espace de silence, de temps et de tranquilité pour qu'ils trouvent les mots et les posent dans l'ordre qui leur convient.
Seeeeulement voilà. Comme dirais un ami à moi, Tréhan de son pseudo : "au bout d'un moment, si il ne te parle pas, c'est pas qu'il a besoin de plus de temps... c'est juste qu'il ne veut pas te parler !"

Et cela m'amène à mon deuxième point : COOPERATION.
Tout l'amour, toute l'énergie, toute la bonne volontée, tout l'acharnement du monde ne suffit pas si vous n'êtes pas deux à agir ensemble. Si l'un veut communiquer et pas l'autre, vous n'arriverez pas à faire évoluer votre compréension mutuelle. Vous ne dissiperez pas les malentendus.
Si l'un fait des adaptations et des sacrifices avec le bonheur de s'abandonner un peu au couple quand l'autre le fait avec la douleur insuportable d'une réddition vous n'arriverez pas à avancer.

Moi qui me suis toujours perçue comme trop tyranique et qui ai beaucoup lutter pour ne plus l'être, j'ai appris à mes dépends que trop d'empathie, trop de compassion, pas assez d'exigences peuvent, plutôt que de pousser l'autre à avoir le même comportement, lui donner libre champs pour vous manger le bras, l'épaule, le torse tout entier et vous recracher sur le paillasson une fois qu'il n'aura plus faim.

Conclusion pour ne pas se planter : Je répèterais ce que j'ai dis autrefois. Il ne faut pas s'abdiquer sois même. Ni par adaptabilité naturelle, ni par compassion ET il ne faut pas prendre ça comme une licence pour faire abdiquer l'autre. Il faut, d'un même mouvement, préserver ses valeurs dans l'espace de celles de l'autre, et réciproquement. L'autre Doit préserver vos valeurs dans l'espace des siennes.
Pour celles qui entrent en colision, il faut parler, échanger, jusqu'à trouver un point d'entente. Enfin, si point d'entente il n'y a pas... Il faut partir. Aussi douloureux que ça puisse être. Ça le sera toujours moins que de devoir ramper vers la sortie une fois que vous ne serez plus qu'une carasse vidée de sa substance.

Allez, comme dirais Elro' STOP YOUR LYRICAL BULLSHIT.
Bonne chance Wink alien
avatar
Abyssanne
Grenouille

Nombre de messages : 267
Age : 96
Date d'inscription : 29/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Storors le Mar 25 Oct - 11:42

Pavé Nécro ce qui vont te lire seront non-vivants.
avatar
Storors
Visiteur connu
Visiteur connu

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Banque de fer à Braavos
Emploi/loisirs : Modèle économique Nain.
Date d'inscription : 03/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Apeiron le Ven 28 Oct - 19:10

Je n'ai pas répondu tout de suite car je trouve le sujet important et je préfère être dans le bon mode avant de répondre. Ne t'inquiète pas, je pense être à peu près d'accord avec ce que tu as dit ^^ C'est juste que comme le bon mode ne m'est pas venu tout de suite, je voulais prévenir que tes propos ne sont pas perdus dans une étoile à neutrons et que je répondrai bientôt Smile
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Apeiron le Dim 6 Nov - 13:25

Et bien en fait en relisant tout encore une fois, je m'aperçois que je suis tellement d'accord avec toi que je n'ai pas grand chose à ajouter Very Happy

Oui, je pense aussi qu'il ne peut y avoir de relation saine en n'étant pas soi-même ou en poussant l'autre dans sa zone de danger. Et oui, en effet, l'usage des mots peut se révéler surprenamment différent auprès de personnes mêmes très proches. Comme tu l'as dit, il n'y a que la communication sincère (trèèèèès différente de la culpabilisation par exemple) qui permet de créer un sens commun, et de révéler à chacun ses propres valeurs.

Parce qu'autant je pense que des personnes peuvent être ensemble sans avoir les mêmes valeurs (du moment qu'un terrain d'entente est trouvé), autant je suis assez convaincu que souvent on est au moins confus sinon ignorant de ses propres valeurs avant de les avoir travaillées au contact du monde et d'autrui. Donc cette communication, en plus d'essayer d'établir un terrain d'entente, a aussi le mérite de révéler ce qui est en nous sans forcément que nous le sachions.

Je pense que cela vaut la peine de prendre le temps de construire cette relation et de ne pas partir au premier désagrément (j'aime bien l'expression de Dana "quand l'ampoule est cassée on change l'ampoule, pas la maison"). Mais effectivement, si le terrain d'entente n'est manifestement pas possible, il faut se préserver, et partir avant que cela devienne encore plus difficile de le faire. Entre toi et ma mère j'ai deux exemples de proches qui non seulement n'ont pas réussi à partir assez tôt, mais n'ont guère été aidés par leur entourage à le faire.

Communication et coopération, c'est un excellent résumé, je le ressortirai ^^
Et surtout câlin ! cheers
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum