EDAD journal de Sanislas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EDAD journal de Sanislas

Message  Imryss le Mar 1 Juin - 0:33

Ce cahier fatigué exposé dans la bibliothèque de Tiveh est au format typique des journal personnel des explorateurs. Son état indique qu'il a subit un long séjour dans l'eau.
Une petite note du bibliothécaire dans la première page indique que le journal a été trouvé par des marchands flottant sur la rivière Oslan qui descend des montagnes grises.

Le journal n'est pas très remplie et l'essentiel de son contenue encore lisible indique la monotonie de journées de recherches à travers les montagnes grises en quête d'une trace de civilisation secrète. Les dernières pages présentent toutefois des éléments intéressants :


Aujourd'hui je crois avoir enfin trouvé ce que je cherchais, les confrères de l'académie vont regretter de s'être moqué de moi.
Il s'agit d'une grande inscription gravé à même le mur d'un ravin granitique. Il est accompagné de plusieurs idéogramme évocateur de menace ou de danger il me semble. Le texte en lui-même est écris en rune naine mais la syntaxe est assez inhabituel. Je recopie ici le texte original dans la mesure du possible ainsi qu'une traduction rapide effectué immédiatement après ma découverte. Je pense qu'il y a la de quoi révolutionner nos connaissances de l'histoire naine :



Au-delà de ces murs perdez tout espoir. Ici commence les mines maudites de Doran-Kahz que les nains dans leur arrogance ont perdu a jamais au profil des démons d en-dessous.

Ceci raconte l'histoire du peuple nain de Doragas qui a quitte la surface depuis plus trois lunes rouges.

Le Peuple Doragas est un des plus vieux clans nains. Il existait déjà avant de Karaz-Kan et les Ontokra. Dorga est leur chef. Il est venu a l’éveil de la roche en même temps que Durin, dont on dit qu’il est le frère, bien avant que l’étoile Saltarion n’explose et que les hommes viennent marcher sur terre.

Dorga se posa comme un des premiers grands chefs nain. Mais tendit que Durin valorisait la gloire, la grandeur et le prestige, Dorgas lui se tournait vers les choses plus humbles et plus élémentaire comme le respect, le labeur et l’honneur. C’est ainsi que sans malignité dans les geste, Durin pris aux yeux du peuple le statut de plus grand des premiers chefs tandis que les autres se le rallièrent ou restèrent dans l’ombre.

Dorga et les siens s’installèrent donc au plus profond des mines ou ils développèrent l’art de la vie simple, et ils remontaient rarement dans les étages intermédiaires jusqu'à la grande salle de Cavelin. Leurs maisons étaient taillés a même le flanc des crevasses insondables qui balafrent les profondeurs de la terre. Pourtant malgré la proximité avec ces secret, les Doragas n ont pas découvert les runes de la mécanique du monde et a cause de leur isolement ils en apprirent peu des autres clans.

A force de creuser toujours plus loin en quête de gisements fertiles. Les galeries des autres clans finirent par atteindre les profondeurs des Doragas. Il naquit assez rapidement des conflits de proximité dont le vers du passe a engloutit les détails. Ces événements engendrèrent un des plus terribles incidents de l’histoire naine : après une violente dispute entre Tagmir, le fils et successeur de Dorga, et trois autres chefs de clan, le peuple Doragas pris ses affaires et quitta a jamais les montagnes ou les nains s’étaient réveillés.

Malgré les tentatives de leurs frères pour les retenir, rien ne fit changer les Doragas d'avis. Ils prirent la route de l’ouest, la ou il parait que d'autres pic avaient jaillit du sol. Jamais autant de nain ne franchis en même temps la porte de Gazad jusqu'à la bataille d'Helsine. Les Doragas voyagèrent de nuit pour se protéger des rayons ardents du soleil qui ne leur était pas familier. Le jour venu ils montaient des tentes et creusaient des fosses à même le sol pour s'abriter. Les récits des douleurs et des pertes que subirent les Doragas durant la grande marche furent perdu car nul ne voulais en parler. De ce périple on sait seulement que les étoiles firent grosse impression aux nains.

Finalement, le convoie atteignit un immense contrefort rocheux qui donnaient l’impression que d'immenses dents jaillissaient du sol pour croquer les étoiles et la lune. Ces montagnes étaient bien plus hautes et impressionnantes que celles ou ils étaient nés. Au pied de ce mur rocheux, ils installèrent un camp de fortune et commencèrent à entailler la roche de leurs pioches affutées. Rapidement le nouveau tunnel s’enfonça dans les entrailles de la terre et donna naissance a la nouvelle demeure des Doragas : Doran Kahz.

Pendant des siècles les Doragas creusèrent plus profondément dans les entrailles de Doran Kahz, suivant les préceptes du fondateur de leur clan, Dorgas. Ils eurent assez peu de contacte avec leurs frères nains bien qu’une rumeur prétend qu’un petit tunnel reliant les deux montagnes fut creusé. Ils ne s’occupaient pas non plus des créatures vivant au dessus et autour de leur foyer. Les nains atteignirent des profondeurs inférieurs qui n'avaient jamais été atteins dans les montagnes de la naissance. Ils trouvèrent dans les profondeurs de la terre des horreurs endormis depuis bien avant la création de monde et qui n auraient jamais du être déterre. De cette terrible découverte naquit le désordre et la mort.

Les monstres d’en bas attaquèrent les nains, les blessèrent dans leur chair et leur âme si bien que nul parmi les leurs ne pouvaient plus les reconnaitre. Ces nouveaux êtres nés du noir du gouffre s’attaquèrent violemment aux Doragas. Le peuple nain fut balayé et traqué dans ses propres tunnels. Pendant des semaines les nains dispersés sous la terre luttèrent dans la terreur pour trouver un échappatoire et rien ne peux traduire en mot l’horreur qu’ils éprouvèrent capturés dans ces tunnels qui avaient été leur maison.

Finalement quelques rescapé réussirent à fuir Doran Kahz et a empreinter les vieux tunnels qui menaient a la surface. La l’air frais de la montagne et la beauté des étoiles réussi à restaurer un peu de la vaillance et de la bravoure brisé des Doragas. Ils s'unirent sous la bannière de Kagelion, petit neveu et dernier descendant de Dorga. Ils quittèrent les montagnes de Doran Kahz à présent perdu a jamais dans les ténèbres et le noir, et ils partirent s’installer loin de ces cauchemars qui hantent encore leurs rêves en jurant de ne plus jamais s’enfermer sous la terre.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum