Edad : l'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edad : l'histoire

Message  Apeiron le Jeu 13 Mai - 0:26

Il serait temps de commencer à poser des choses.


Voilà ce que j'avais en gros en tête et ce qui ressortait de nos discussions :

A l'époque présente le doute subsiste sur l'existence des Dieux, mais les légendes en sont remplies, en particulier sur les premiers âges du monde. Nous avons déjà esquissé certaines pistes, notamment sur l'origine des Elfes, la mort de la Déesse de la magie et d'autres, et tout cela sera esquissé au fur et à mesure, quitte à ce qu'un vrai panthéon n'apparaisse que tardivement.
Les trois espèces principales sont les elfes, les nains et les humains et leur généalogie ainsi que leur détournement par le mal pourrait faire l'objet d'un récit rappelant le Silmarillion. Avant que les humains n'apparaissent, des conflits terribles ont déjà eu lieu et les elfes ont été pervertis pour donner les orcs, et les nains de même ont donné les gobelins. Puis d'autres espèces sont nées par métissage, avec une dose éventuelle de magie, pour donner les gnomes (nains + gobelins), les halfelins (elfes + nains). Il faut également détailler l'apparition des hauts-elfes et des elfes noirs.
C'est à cette époque que se développent les vieilles traditions (notamment le chamanisme, initié par les elfes, et les runes, initiées par les nains), muries et diversifiées par la tradition orale et les exodes. C'est une époque de héros et de monstres terrifiants, où la frontière entre bien et mal n'est pas toujours claire. C'est aussi à cette époque que les divinités primales s'imposent, avant d'être peu à peu remplacées par des divinités civilisatrices dans les milieux urbains.
Puis l'espèce humaine est arrivée et s'est développée rapidement en comblant le vide (après une série de guerres ou de catastrophes ?) et par métissage ont donné les demi-elfes (humains+ elfes) et les demi-orcs (humains + orcs). Il faut voir qu'à cette époque les elfes sont distants et les nains se sont cachés dans leurs mines. L'émergence des premiers humains tentant de trouver leur place dans un monde fantastique et fondateurs des premiers royaumes peut fournir matière à épopée civilisatrice (comme celle de Romulus ou de Gilgamesh). De plus, comme les humains ont un rythme plus rapide (plus de naissances et une espérance de vie plus courte) que les races précédentes, et que l'humanité n'a pas été touchée par les catastrophes précédentes, leur développement se fait à un rythme effréné par rapport aux vieilles races.
Un empire parvient à fédérer l'essentiel du territoire humain, par sa puissance militaire et son organisation, comme l'empire romain. Il est le premier gouvernement vraiment reconnu par les autres autres races et en profite pour faire des pactes avec elles et apprendre de ses voisins. De plus, l'ordre imposé et la stabilité permet l'essor des échanges, économiques et culturels. C'est à cette époque que se façonne le tronc commun des civilisation humaines du continent de la campagne, et que les savoirs des différents peuples (y compris non humains) sont brassés dans un même moule.
Puis l'empire s'effondre pour les raisons habituelles (revendication du pouvoir par les seigneurs locaux, utilisation de mercenaires, recrudescence d'invasions, bureaucratie écrasante...), entrainant une période de révolutions et de conquêtes, en même temps qu'un grand désintérêt des vieilles races pour les affaires humaines. Pourtant, c'est un peu avant l'effondrement de l'empire qu'apparaît un messie dans une ville de la périphérie de l'empire, et dont l'apparition suscite un renouveau dans la pensée religieuse. Les bouleversements politiques et philosophiques se précipitent jusqu'à la période contemporaine, située à deux ou trois siècles de la naissance du messie.
C'est une ère de transition, où l'ancien monde est encore très présent, avec de la magie, des vieilles races et des divinités anciennes, mais où les germes du nouveau monde commencent à se développer : développement de la sorcellerie, du monothéisme, de la notion d'état, voire une mini révolution industrielle. C'est une ère où les nouvelles structures commencent à se mettre en place (fondation du canon religieux à l'ancienne capitale de l'empire humain, renouveau de l'art et émergence de principautés désireuses d'accéder à hégémonie, pragmatisme militaire et diplomatique, renouveau des arts et des sciences...), mais où les restes de l'ancien monde n'ont pas dit leur dernier mot, une ère de grands mouvement,s mais aussi une ère d'héroïsme et d'opportunisme.
Un dernier mot sur les religions : la canon est en train de se fixer, et différents courants existent encore, notamment ceux issus des personnages ayant côtoyé le messie (je pense notamment aux "empyréens" et aux "malkionnistes"), et les discussions entre écoles sont encore monnaie courante. Le Concile devrait arriver en cours de campagne pour trancher et clore le canon. Au niveau armement et technologie, la panoplie médiévale (notamment fer contre cuir) s'impose dans les mondes urbains, contrairement aux milieux restés proches de la nature (notamment les elfes et affiliés), et il serait intéressant d'examiner la présence ou non d'arquebuse voire d'un moteur à mana raffiné (oui, j'aime les Mechanos), même si c'est peut-être aller loin (il pourrait commencer à apparaître à la fin de la campagne ceci dit).


Voilà, il s'agit avant tout d'une esquisse, proposant des pistes de réflexion et un tableau de bord de travail. Il y a encore pas mal à faire. Déjà, quel est votre avis sur cette esquisse ? Auriez-vous des éléments à supprimer, à ajouter, à modifier ?
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Question sur l'histoire d'EDAD

Message  Nimeroni le Jeu 13 Mai - 4:25

Est-ce que le monde est un multivers (logiquement oui, cf plan astral), et si oui, est-ce qu'il existe plusieurs plans matériels ?

Je suis pour, car... c'était le cas pour D&D3.5 (pour l'univers de base), et cela permettais certaines justifications. Exemples:

Les sorts:
Certains sorts puisent directement dans un plan d'énergie (ce qui me semble indiqué pour la magie des runes, non ?), convoquent des élémentaires et extérieurs (Convocation), fabriquent des plans (bon, je trouve ça limite... Manoir somptueux) ou font d'autres usages d'un multivers (Clignotement).

Les divinités:
Les divinités de D&D ont tous un domaine, parfois sur le plan matériel et parfois sur un autre plan en rapport avec l'alignement de la divinité. De plus, cela fournis une explication sur la destination des âmes des joueurs et sur les sorts de résurrection.
Dans le cas de EDAD, il me semble pas idiot que certains esprits vivent sur d'autres plans mais c'est sujet a discussion...

Les aventures extra planaires:
J'ai encore souvenir d'une invasion planaire (Imryss, tu sais de quoi je parle Wink ), ou encore d'un voyage dans un plan dont l'écoulement du temps n'est pas le même vis a vis du plan matériel d'origine. Bref, les autres plans peuvent fournir des bon cadres de jeu quand on souhaite sortir des règles habituelles du plan matériel.
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1653
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edad : l'histoire

Message  Apeiron le Ven 14 Mai - 16:11

J'aurai dû mettre ma proposition d'histoire d'Edad ici, car je la pensais comme début à une discussion. Imryss, ce serai bien de déplacer le pavé ici et de mettre ces deux messages à la suite, s'il te plaît.

L'idée qui était à la base était que le cadre de jeu n'est pas un multivers (redondant avec les Recoins), mais plutôt un monde lié à des plans/mondes/autres adjacents, qui ne sont pas des mondes indépendants, mais plutôt des mondes satellites. C'est un peu la même idée que certains mondes de Moorcock, qui sont des satellites comme l'est la Terre pour le Soleil, où en quelque sorte de degré de réalité remplace la lumière et la gravité. Ainsi, le monde d'Edad admet un équivalent (une sorte d'ombre) qui est le plan astral, où vivent les esprits. De plus, il y a des plans élémentaires, qui ne sont que les points mystiques liés aux courants de magie utilisés dans la magie des runes. Et il y a en plus un plan céleste et un plan démoniaque, qui peuvent être vus comme des micro-mondes.

Les différents peuples ne s'occupent généralement que des plans auxquels ils sont liés, et ne forment des légendes que sur ces plans. La sorcellerie est un peu plus globale, et propose que ces plans sont des sortes d'ébauches et de plans de travail utilisés par le Créateur pour créer le monde et ce faisant réussir à atteindre la transcendance. D'autres explications existent, naturellement.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edad : l'histoire

Message  Imryss le Sam 15 Mai - 0:42

Sujet fusionné Smile

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edad : l'histoire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum