Commentaires sur les nanites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires sur les nanites

Message  Nimeroni le Lun 5 Avr - 9:34

Je suis ouvert a tout les avis, même "putain, ce que tu fume c'est de la bonne". Razz
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1653
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les nanites

Message  Apeiron le Lun 5 Avr - 10:40

Deuxième solution (merci Tesla) serait d'avoir des nanites spécialisées qui serviraient de centrales à l'essaim.
Il me semble que la transmission d'énergie par ondes magnétiques gaspille trop d'énergie. Néanmoins, il est vrai que ce serait pratique dans le cas d'un essaim.

La solution la plus « simple » passerait par des intrications quantiques, c'est a dire des atomes (ou électrons dans le cas de la Spintronique) interdépendants peut importe la distance spatiale entre eux: une modification de l'état d'un élément modifie les autres éléments liés.
En se basant sur ce phénomène, il serais possible de créer des nanites spécialisés dans la communication,
A vrai dire, chaque nanite à mon sens devrait pouvoir communiquer avec les autres, mais il y a peut-être besoin de créer des nanites ou des groupes de nanites spécialisées dans le traitement de l'information, qui pourraient ensuite transmettre les conclusions à l'ensemble. Ce qui me dérange au final c'est la compatibilité des résultats et la répartition des tâches, car il y a peut-être mieux à faire avec l'intrication qu'un ersatz d'Internet.
Autre chose : par nature l'intrication n'est pas localisée, ce qui sous-entendrait que l'essaim n'a pas besoin d'être localisé, alors que la transmission d'énergie et la coordination des tâches suppose la localisation. Néanmoins ce pourrait être intéressant pour coordonner plusieurs essaims simultanément.

Supposons donc qu'il soit possible de générer des gravitons. Le rayon de graviton augmente artificiellement la masse de la première molécule sur le chemin du rayon vue de la source du rayon, ce qui attire donc le nanite vers la cible. Dit autrement, c'est une modification temporaire et localisée de la courbure de l'espace-temps.
C'est donc une gravité contrôlable, utilisée par nos petits nanites pour se déplacer dans le nuage de l'essaim, dans un corps quelconque ou proche d'un élément spatial. Attention, cela ne marche pas dans le vide vu qu'il n'y a pas de cible.
Alors, là c'est un terrain glissant, car la gravité et la superposition quantique sont les deux éléments qui résistent actuellement à la réunification de la physique. Fondamentalement, la gravitation est une géométrie de l'espace-temps, mais difficile de modéliser cela à échelle microscopique. Il est toujours permis de faire des hypothèses, mais je te recommande de prendre connaissance des différentes théories tentant de faire un pont entre ces deux aspects.
Et générer des gravitons suffit à déplacer un objet, indépendamment du milieu ambiant, car cela agit non pas sur les objets proches, mais sur l'évolution de la position de l'objet lui-même en modifiant la courbure de l'espace-temps.

Enfin... si personne ne contrôle l'essaim, c'est une gelée grise... et là, c'est la merde car l'essaim est hostile à toute matière qui entre en contact avec lui.
Il n'y a pas de présomption d'hostilité a priori, tout dépend de la programmation de l'essaim, ou de son évolution s'il est capable de s'auto-programmer.

Les transmuteurs de molécules décomposent des molécules en atomes et en électrons (ce qui implique un état de plasma) ou recomposent les atomes en molécules agencé d'après le schémas dicté par les cerveaux. La manipulation des molécules et atomes se fait grâce aux rayons à graviton, et l'utilisation combinée de plusieurs rayons provoque l'éclatement de la molécule.
Les transmuteurs d'atomes sont ici pour recycler les atomes inutiles en protons et neutrons (qui sont les briques de base des atomes) puis pour en refaire des nouveaux atomes utilisable par les transmuteurs de molécules.
Les (théoriquement très improbables) transmuteurs de quarks font même de la conversion de protons en neutron (et vice versa) et une soupe de quarks up et down.
Mais tout cela est extrêmement coûteux ! En même temps, quelle autre solution pour fabriquer/recycler les nanites ? N'y aurait-il pas moyen de jouer sur l'interaction électro-magnétique pour démonter et remonter des chaînes de composants moléculaires ?

Un essaim ne peut pas faire de voyage seul dans l'espace, ce qui implique l'utilisation de vaisseaux.
Et pourquoi pas ? Certes, il faut du matériel pour passer en hyper-espace et tout, mais comme je l'ai dit plus haut l'essaim devrait pouvoir voyager dans le vide. A mon sens c'est juste pour la vitesse qu'il faudrait un auxiliaire (que les nanites peuvent monter au départ et démonter à l'arrivée, non ?).

Une sphère de nanite maintenus a distance du vaisseau par des rayons de gravitons sert de bouclier de protection qui absorbe les tir de lasers et les missiles a nanites adverses.
Pas sûr pour les lasers, mais il faudrait discuter du problème de dissipation lié à la distance.

A la naissance d'un individus, la nation offre au nouveau né un essaim de nanites qui va se greffer sur son système nerveux, et qui le protègera des maladies. Le groupe de nanites est ajouté a la base de la nation, et les nanites des différents individus de la nation n'attaqueront donc pas l'essaim (et vice versa), sauf si se dernier est bannis de la société. La seule exception concerne le cerveau de notre individus, zone considérée comme critique par l'essaim.
A ce sujet, il y avait une "bonne" idée dans un épisode de Stargate et dans le jeu Civilization : Call to Power (merveille nanopédie). Il s'agit d'utiliser des nanites dans le cerveau qui pourraient se lier avec les neurones et enregistrer les informations, qui ne serait donc pas perdues à la mort de l'individu. Dans Stargate ils sont allés loin en utilisant les facultés d'apprentissage des enfants quand ils sont jeunes, puis en les retirant à la puberté pour en faire profiter toute la société (ce qui rendait les enfants ayant perdu leurs nanites débiles au passage).

une téléportation (les nanites peuvent déconstruire et analyser un élément dans l'optique de le reproduire ailleurs, ce qui est une forme de téléportation non instantanée)
Je n'ai pas vraiment d'objections pour recréer un corps, mais pour l'esprit ? L'essaim peut-il analyser, décoder, enregistrer et retranscrire la composante électro-chimique du cerveau ? En plus un corps est dynamique, donc est-il faisable de pouvoir décomposer à un instant toute l'activité enzymatique et autres pour recréer un corps viable à la fin ?

En apparence, c'est extraordinairement puissant. Mais c'est facilement équilibrable pour un univers de jeu de rôle de science fiction, ou la maîtrise psychique des nanites (le nombre de nanites coordinateurs contrôlés mentalement) est la principale source de pouvoirs « magiques ». D'ailleurs, ça fournit une justification RP à presque toutes les idées tordues des joueurs.
Voui. Au passage, je pense que la meilleure contre-mesure contre des nanites n'est pas d'autres nanites mais la reprogrammation à distance de ces nanites.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les nanites

Message  Nimeroni le Lun 5 Avr - 11:01

Apeiron a écrit:
La solution la plus « simple » passerait par des intrications quantiques, c'est à dire des atomes (ou électrons dans le cas de la Spintronique) interdépendants peut importe la distance spatiale entre eux: une modification de l'état d'un élément modifie les autres éléments liés.
En se basant sur ce phénomène, il serait possible de créer des nanites spécialisés dans la communication,
A vrai dire, chaque nanite à mon sens devrait pouvoir communiquer avec les autres, mais il y a peut-être besoin de créer des nanites ou des groupes de nanites spécialisés dans le traitement de l'information, qui pourraient ensuite transmettre les conclusions à l'ensemble. Ce qui me dérange au final c'est la compatibilité des résultats et la répartition des tâches, car il y a peut-être mieux à faire avec l'intrication qu'un ersatz d'Internet.
Autre chose : par nature l'intrication n'est pas localisée, ce qui sous-entendrait que l'essaim n'a pas besoin d'être localisé, alors que la transmission d'énergie et la coordination des tâches suppose la localisation. Néanmoins ce pourrait être intéressant pour coordonner plusieurs essaims simultanément.

Oui, sauf que les intrications qui sont produites puis ne bougent plus (à moins de démonter puis remonter chaque nanite pour inclure les nouvelles intrications). Donc pour faire un ajout au réseau, tu dois produire de nouvelles intrications, d'où la création de nouveaux coordinateurs (qui ont un atome du précédent réseau).
Ceci dit, tu as raison: un essaim n'est pas obligatoirement localisé !


Apeiron a écrit:
Supposons donc qu'il soit possible de générer des gravitons. Le rayon de graviton augmente artificiellement la masse de la première molécule sur le chemin du rayon vue de la source du rayon, ce qui attire donc le nanite vers la cible. Dit autrement, c'est une modification temporaire et localisée de la courbure de l'espace-temps.
C'est donc une gravité contrôlable, utilisée par nos petits nanites pour se déplacer dans le nuage de l'essaim, dans un corps quelconque ou proche d'un élément spatial. Attention, cela ne marche pas dans le vide vu qu'il n'y a pas de cible.
Alors, là c'est un terrain glissant, car la gravité et la superpositions quantiques sont les deux éléments qui résistent actuellement à la réunification de la physique. Fondamentalement, la gravitation est une géométrie de l'espace-temps, mais difficile de modéliser cela à échelle microscopique. Il est toujours permis de faire des hypothèses, mais je te recommande de prendre connaissance des différentes théories tentant de faire un pont entre ces deux aspects.
Et générer des gravitons suffit à déplacer un objet, indépendamment du milieu ambiant, car cela agit non pas sur les objets proches, mais sur l'évolution de la position de l'objet lui-même en modifiant la courbure de l'espace-temps.

C'est juste, d'où mon "attention", je fait joujou avec des trucs qu'on comprend mal ! Je fait une hypothèse !".

Apeiron a écrit:
Enfin... si personne ne contrôle l'essaim, c'est une gelée grise... et là, c'est la merde car l'essaim est hostile à toute matière qui entre en contact avec lui.
Il n'y a pas de présomption d'hostilité a priori, tout dépend de la programmation de l'essaim, ou de son évolution s'il est capable de s'auto-programmer.

Attitude par défaut: "Si je suis incapable d'établir une liaison, c'est de la matière utilisable". Donc hostile en cas de manque de matière.

Apeiron a écrit:
Les transmuteurs de molécules décomposent des molécules en atomes et en électrons (ce qui implique un état de plasma) ou recomposent les atomes en molécules agencées d'après le schéma dicté par les cerveaux. La manipulation des molécules et atomes se fait grâce aux rayons à graviton, et l'utilisation combinée de plusieurs rayons provoque l'éclatement de la molécule.
Les transmuteurs d'atomes sont ici pour recycler les atomes inutiles en protons et neutrons (qui sont les briques de base des atomes) puis pour en refaire des nouveaux atomes utilisables par les transmuteurs de molécules.
Les (théoriquement très improbables) transmuteurs de quarks font même de la conversion de protons en neutron (et vice versa) et une soupe de quarks up et down.

Mais tout cela est extrêmement coûteux ! En même temps, quelle autre solution pour fabriquer/recycler les nanites ? N'y aurait-il pas moyen de jouer sur l'interaction électro-magnétique pour démonter et remonter des chaînes de composants moléculaires ?

Tu produira des isotopes (des composants dopés), en arrachant des électrons.

Apeiron a écrit:
Un essaim ne peut pas faire de voyage seul dans l'espace, ce qui implique l'utilisation de vaisseaux.
Et pourquoi pas ? Certes, il faut du matériel pour passer en hyper-espace et tout, mais comme je l'ai dit plus haut l'essaim devrait pouvoir voyager dans le vide. A mon sens c'est juste pour la vitesse qu'il faudrait un auxiliaire (que les nanites peuvent monter au départ et démonter à l'arrivée, non ?).

Une sphère de nanite maintenue à distance du vaisseau par des rayons de gravitons sert de bouclier de protection qui absorbe les tir de lasers et les missiles a nanites adverses.
Pas sûr pour les lasers, mais il faudrait discuter du problème de dissipation lié à la distance.

Pas de perte d'énergie dans le vide pour les ondes EM (lasers compris donc).

Apeiron a écrit:
A la naissance d'un individu, la nation offre au nouveau né un essaim de nanites qui va se greffé sur son système nerveux, et qui le protègera des maladies. Le groupe de nanites est ajouté a la base de la nation, et les nanites des différents individus de la nation n'attaqueront donc pas l'essaim (et vice versa), sauf si ce dernier est banni de la société. La seule exception concerne le cerveau de notre individu, zone considérée comme critique par l'essaim.

A ce sujet, il y avait une "bonne" idée dans un épisode de Stargate et dans le jeu Civilization : Call to Power (merveille nanopédie). Il s'agit d'utiliser des nanites dans le cerveau qui pourraient se lier avec les neurones et enregistrer les informations, qui ne serait donc pas perdues à la mort de l'individu. Dans Stargate ils sont allés loin en utilisant les facultés d'apprentissage des enfants quand ils sont jeunes, puis en les retirant à la puberté pour en faire profiter toute la société (ce qui rendait les enfants ayant perdu leurs nanites débiles au passage).

Hum... pas idiot, une sorte de mémoire collective...

Apeiron a écrit:
une téléportation (les nanites peuvent déconstruire et analyser un élément dans l'optique de le reproduire ailleurs, ce qui est une forme de téléportation non instantanée)

Je n'ai pas vraiment d'objections pour recréer un corps, mais pour l'esprit ? L'essaim peut-il analyser, décoder, enregistrer et retranscrire la composante électro-chimique du cerveau ? En plus un corps est dynamique, donc est-il faisable de pouvoir décomposer à un instant toute l'activité enzymatique et autres pour recréer un corps viable à la fin ?

Analyser oui, il suffit de construire des nanites spécialisés avant l'analyse. Enregistrer surement. Le tout en une fraction de seconde, je n'en sais rien...

Apeiron a écrit:
En apparence, c'est extraordinairement puissant. Mais c'est facilement équilibrable pour un univers de jeu de rôle de science fiction, où la maitrise psychique des nanites (le nombre de nanites coordinateurs contrôlés mentalement) est la principale source de pouvoirs « magiques ». D'ailleurs, ça fournit une justification RP à presque toutes les idées tordues des joueurs.

Voui. Au passage, je pense que la meilleure contre-mesure contre des nanites n'est pas d'autres nanites mais la reprogrammation à distance de ces nanites.

Question: est-il possible de modifier une intrication sans être lié a cette intrication ? Si c'est pas le cas, c'est impossible de faire un piratage du réseau, à moins de détruire un nanite et de prendre l'atome intriqué pour les communications. Ce qui est facilement contrable par un "watch dog", un signal périodique émis par le nanite pour dire qu'il est en vie (le coordinateur le considère donc mort s'il ne reçois rien après une certaine période de temps).

(c'est la méthode utilisée pour reset les microprocesseur en cas de plantage)
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1653
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les nanites

Message  Apeiron le Lun 5 Avr - 11:28

Oui, sauf que les intrications qui sont produites puis ne bougent plus (à moins de démonter puis remonter chaque nanite pour inclure les nouvelles intrications). Donc pour faire un ajout au réseau, tu dois produire de nouvelles intrications, d'où la création de nouveaux coordinateurs (qui ont un atome du précédent réseau).
Et c'est là où ça devient rigolo : pas forcément. ^^
Le principe de l'intrication quantique est que pour deux système A et B, même s'ils sont séparés par de grandes distances, il faut considérer le système A+B et non A ou B séparément : il y a des corrélations entre les propriétés du système qui se maintiennent indépendamment de la distance. Par exemple, si j'intrique deux photons de façon à former le système {bleu+rouge}, les deux seront bleus ET rouges avant toute mesure. Je les envoie maintenant chacun à un bout de l'univers. Du côté droit il y a une soucoupe volante qui intercepte un des photons, le mesure et s'aperçoit qu'il est bleu. Alors, instantanément, le deuxième photon devient rouge. On peut voir ça comme de la transmission instantanée d'information, même si cette interprétation est peut-être douteuse :

Par contre, la mécanique quantique est bien compatible avec la théorie de la relativité, car on démontre que les états intriqués ne peuvent pas être utilisés pour transmettre une information quelconque d'un point à un autre de l'espace-temps plus rapidement qu'avec de la lumière. La raison est que le résultat de la mesure relatif à la première particule est toujours aléatoire, dans le cas des états intriqués comme dans le cas des états non-intriqués : il est donc impossible de « transmettre » quelque information que ce soit, puisque la modification de l'état de l'autre particule, pour instantanée qu'elle soit, conduit à un résultat de la mesure relatif à la seconde particule qui est toujours aussi aléatoire que celui relatif à la première particule ; les corrélations entre les mesures des deux particules resteront indétectables tant que les résultats des mesures ne seront pas comparés, ce qui implique nécessairement un échange d'information classique, respectueux de la relativité. Par suite, la mécanique quantique est bien également parfaitement compatible avec le principe de causalité.
(Source)

Fondamentalement, je verrai le problème comme cela : en fait il n'y a qu'un seul photon, ou une superposition de deux photons qui est un même objet et occupe deux positions spatiales différentes. Si la nanite A est intriquée avec la nanite B, et que la nanite B crée une nanite C qui lui est intriquée, alors A et B sont le même objet, et B et C également, donc A et C également, donc A et C sont intriqués également.
Donc à mon sens l'intrication pourrait se transmettre de façon transitive, mais je n'ai jamais vraiment étudié cette théorie, aussi nous sommes ici en pleine spéculation.

Attitude par défaut: "Si je suis incapable d'établir une liaison, c'est de la matière utilisable". Donc hostile en cas de manque de matière.
C'est une programmation, simple, mais c'est bien un choix de ta part. Il est possible aussi de raisonner sur d'autres essaims programmés différemment.

Tu produira des isotopes (des composants dopés), en arrachant des électrons.
C'est bizarre... en chimie c'est bien la force qui est utilisée, non ?

Question: est-il possible de modifier une intrication sans être lié a cette intrication ? Si c'est pas le cas, c'est impossible de faire un piratage du réseau, à moins de détruire un nanite et de prendre l'atome intriqué pour les communications.
Et bien il y a beaucoup d'applications de la physique quantique à la cryptographie, mais comme aucun d'entre nous n'a étudié le sujet, nous en sommes réduits à spéculer.
Je dirai que oui, il faut choper une des nanites pour pouvoir utiliser son intrication et pirater le réseau. Peut-être que les nanites pourraient être équipées de procédure de suicide en cas de capture par l'ennemi ? Mais dans ce cas il serait possible aussi de chercher à utiliser ce procédé pour suicider les nanites à distance.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les nanites

Message  Nimeroni le Lun 5 Avr - 11:35

Apeiron a écrit:
Par contre, la mécanique quantique est bien compatible avec la théorie de la relativité, car on démontre que les états intriqués ne peuvent pas être utilisés pour transmettre une information quelconque d'un point à un autre de l'espace-temps plus rapidement qu'avec de la lumière. La raison est que le résultat de la mesure relatif à la première particule est toujours aléatoire, dans le cas des états intriqués comme dans le cas des états non-intriqués : il est donc impossible de « transmettre » quelque information que ce soit, puisque la modification de l'état de l'autre particule, pour instantanée qu'elle soit, conduit à un résultat de la mesure relatif à la seconde particule qui est toujours aussi aléatoire que celui relatif à la première particule ; les corrélations entre les mesures des deux particules resteront indétectables tant que les résultats des mesures ne seront pas comparés, ce qui implique nécessairement un échange d'information classique, respectueux de la relativité. Par suite, la mécanique quantique est bien également parfaitement compatible avec le principe de causalité.
(Source)

Fondamentalement, je verrai le problème comme cela : en fait il n'y a qu'un seul photon, ou une superposition de deux photons qui est un même objet et occupe deux positions spatiales différentes. Si la nanite A est intriquée avec la nanite B, et que la nanite B crée une nanite C qui lui est intriquée, alors A et B sont le même objet, et B et C également, donc A et C également, donc A et C sont intriqués également.
Donc à mon sens l'intrication pourrait se transmettre de façon transitive, mais je n'ai jamais vraiment étudié cette théorie, aussi nous sommes ici en pleine spéculation.

Ah ! Voilà une information que je n'avais pas.
(ceci dit, des sous réseaux sont indispensables, sinon bonjour le bruit sur la liaison Smile).

Apeiron a écrit:
Attitude par défaut: "Si je suis incapable d'établir une liaison, c'est de la matière utilisable". Donc hostile en cas de manque de matière.
C'est une programmation, simple, mais c'est bien un choix de ta part. Il est possible aussi de raisonner sur d'autres essaims programmés différemment.

Juste.

Apeiron a écrit:
Tu produira des isotopes (des composants dopés), en arrachant des électrons.
C'est bizarre... en chimie c'est bien la force qui est utilisée, non ?

Je parle du point de vue électrique (c'est de l'électricité statique en fait). Je pense que l'avis d'Imryss serais précieux ici !
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1653
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les nanites

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum