Fin du RP de l'Auberge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Lun 8 Mar - 12:38

Voici un bref résumé de ce sur quoi nous nous sommes mis d'accord (et je brode un peu pour les trous).



Elrohir, déjà fragilisé car n'a pas d'aptitude propre à résister à la décohérence du chemin, se fait brûler pour résister à l'influence du lieu et du nécromancien. Son esprit lié à la pyrolithe survit en partie dans celle-ci, et comme la pierre est portée par Apeiron, qui est assez sensible à la magie, Elrohir parvient à rentrer en contact avec le magicien.

Keira a laissé le contrôle à Ariek suite à la "mort" d'Elrohir, et celle-ci, blessée et consciente qu'elle a perdu la confiance du groupe, décide de passer à l'ennemi, quitte à le trahir à son tour pour voler l'objet. C'est en tout cas de son point de vue plus "raisonnable" que de le vaincre avec le groupe et de devoir se battre pour récupérer l'objet (contre une épée ou des sorts anti-ombre, elle sait qu'elle aurait peu de chance).

Trokdar n'a pu maintenir sa cohérence, même si son signal a pu être ramené par un des magiciens de son monde. Peut-être survivra-t-il ?

Le groupe continue l'exploration du donjon. Apeiron semble-t-il déterminé à en finir prend le plus d'énergie possible à ses adversaire tout en pressant le groupe d'avancer plus vite. Matthias semble encore affaibli, même s'il parvient à avancer et à tenter de cacher de façon presque convaincante son état. Nimeroni reconnaît quelques symboles liés à son temple. Imryss et Dana se portent raisonnablement bien, il en faut. ^^

Après quelques pièges et attaques sans gravité, qui avaient plus pour but de faire gagner du temps au maître des lieux, le groupe parvient finalement à la salle principale, qui se révèle être une ancienne chapelle. Le nécromancien est là, ainsi qu'une Ariek survoltée et une foule d'ombres avides d'en découdre. Le combat ne démarre pas immédiatement, car Apeiron et le nécromancien, qui semblent se connaître, ont entamé une discussion sur un passé tumultueux. Le groupe apprend que les deux sont liés aux Anciens, que le nécromancien a semble-t-il échoué à obtenir l'Art et donc l'ascension, et a tenu à obtenir une sorte d'immortalité sous forme d'ombre. Apeiron semble trop bien renseigné sur la période et sur l'ascension, et le groupe apprend qu'il était surnommé "Étoile de glace" à cette époque lointaine où il aurait travaillé comme chercheur. La conversation s'achève brutalement quand le nécromancien évoque la chute des Anciens et le fait que l'ascension ne serait jamais pour lui, ce à quoi Apeiron répond qu'il est temps de mettre fin à la situation présente et lance vers le nécromancien une pierre qui s'embrase quand ce dernier l'attrape.

Dana, profitant de la diversion offerte par la boule de feu impromptue, en se téléportant parvient à voler le reliquaire qui servait de phylactère au nécromancien, mais se retrouve très affaiblie et doit être couverte par Matthias qui la protège d'une Ariek décidée à mettre fin à l'existence de son ancien groupe. Nimeroni s'attache à occuper le nécromancien, pendant qu'Imryss épuise son énergie à déployer un kekkai protégeant Apeiron des ombres pendant que ce dernier prépare un large cercle de magie. Voyant que le temps manque au magicien et qu'Imryss ne tiendra pas longtemps face à une nuée déferlante, Matthias décide de mettre sa vie en jeu pour que le combat ne s'achève pas tragiquement, et il concentre son énergie dans son épée pour blesser Ariek et le nécromancien, et les tenir en respect ainsi que la masse des ombres. Dana, trop affaiblie, s'effondre suite à l'action de Matthias, après avoir lancé le stabilisateur à Nimeroni, pendant qu'Apeiron complète son cercle. Nimeroni (de même qu'Elrohir sous forme ignée) a tout juste le temps de se mettre à l'abri derrière le kekkai d'Imryss, en y laissant pas mal d'énergie, qu'Apeiron déclenche une variante plus forte du cercle qu'il avait tracé sur la route, en faisant exprès d'utiliser le kekkai d'Imryss comme résonateur et en lui demandant de maintenir en partie la faille laissée par le passage de Nimeroni et d'Elrohir pour que la puissance du sort ne reste pas contenue dans le cercle originel. De plus, pendant que le cercle se désagrège en libérant la puissance du sort, Apeiron utilise le stabilisateur à pleine puissance pour qu'il protège la surface intérieure du kekkai, ce qui a également pour effet de rompre le lien du nécromancien avec le reliquaire.

Ariek, le nécromancien et les ombres sont dissipées, mais Dana disparaît et Matthias se rend compte qu'il est trop instable pour survivre. Presque dans un état second il découvre ce qui lui reste à faire, et il parvint à trouver un autre écho de lui-même correctement affirmé et à lui transmettre certains éléments inconscients avant d'être dissipé. Apeiron, Imryss et Nimeroni sont très perturbés, mais ils arrivent à tenir grâce au stabilisateur, qui réabsorbe l'énergie dissipée par les ombres afin de les stabiliser. Suite à l'opération toutefois, le stabilisateur a partiellement grillé, mais il reste utilisable pour une dernière opération.

Aidé d'Imryss et de Nimeroni, Apeiron parvient à trouver un écho d'Elrohir venant de mourir et à transférer ce qui restait d'Elrohir de la pierre vers le nouveau corps, avant de restituer à ce dernier les magilithes. La résurrection fait qu'Elrohir doit un service à Apeiron (qui sera utilisé vraisemblablement pour avoir accès aux renseignements des nains sur les dragons et à visiter les sites en question), mais pas la restitution des pierres car Apeiron estime que c'est un retour au propriétaire légitime. Puis pendant qu'Imryss va s'occuper de son auberge, Apeiron et Nimeroni entament un voyage vers l'ordre de cette dernière.



Alors, qu'en pensez-vous ?


Dernière édition par Apeiron le Lun 8 Mar - 23:51, édité 1 fois
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Dana le Lun 8 Mar - 13:24

Moi, ça me va^^.

_________________


S*
avatar
Dana
Ubiquité a déclenchement automatique
Ubiquité a déclenchement automatique

Féminin Nombre de messages : 2067
Age : 26
Localisation : Par delà le temps.
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Imryss le Lun 8 Mar - 18:56

J'avoue avoir un peu de mal à suivre le passage avec le cercle et le kekkai.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Matthias Alvensen le Lun 8 Mar - 21:11

j'aime bien Cool
avatar
Matthias Alvensen
Avatar de l'hiver
Avatar de l'hiver

Masculin Nombre de messages : 1102
Age : 29
Localisation : Un peu partout à la fois
Emploi/loisirs : En quête de nouveauté et d'opportunité
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Lun 8 Mar - 23:50

J'édite suite à une modification technique proposée par Imryss sur la faille de son kekkai.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Lun 15 Mar - 12:23

Et bien, s'il n'y a pas d'autres remarques, autant valider le texte, ce qui clôt le travail fait sur le RP de l'Auberge.

Plus qu'à poster tout ça dans le bon ordre sur les Recoins, qu'à continuer le travail sur le cadre et à préparer la prochaine quête.

En attendant, Nimé, il faudra que nous développions exactement ce que font nos persos juste avant la quête du Château, notamment par rapport à l'ordre de ton perso.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Mar 8 Juin - 10:32

Épilogue à l'auberge : la résurrection d'Elrohir

Après que Dana eut disparu et qu’Ariek et Matthias soient dissipés, Apeiron, portant Elrohir résidant toujours dans sa pyrolithe, Nimeroni et Imryss se frayèrent un chemin parmi les décombre et regagnèrent le chemin de cristal, en s’apercevant du retour de Trokdar. Un silence pesait sur le groupe.
Apeiron avait réussi à capter une bonne partie de l’énergie dissipée qui n’avait pas été utilisée à leur survie. Il déposa le coffret qu’il portait et disparût brièvement dans un chatoiement baroque de couleurs, puis revint avec un corps qui avait la jugulaire tranchée.
« Imryss, tu pourrais le soigner pendant que je discute avec Nimeroni de la marche à suivre ? »
Imryss répondit d’un hochement de tête un peu las et mobilisa l’énergie qui lui restait.
« Nimeroni, as-tu entendu parler de l’imposition des mains ? »
Nimeroni réalisa que c’était la première fois qu’Apeiron la tutoyait, mais elle mit cela de côté et répondit :
« Oui. Généralement c’est une légende liée à des cultes locaux de saints. Mais il est possible de soigner directement avec les mains et de faire de la lumière.
- En fait il s’agit d’une pratique réelle qui existait à l’époque des Anciens. Elle consiste à régénérer et à purifier le signal d’une âme donnée. En pratique, elle permet de ressusciter une personne morte il y a peu. »
Nimeroni ne répondit pas, mais son esprit commençait déjà à calculer quels bénéfices tirer d’une technique aussi intéressante. Apeiron reprit :
« Ainsi, je vais réaliser cette technique pour ramener l’âme d’Elrohir dans ce corps. Comme tu maîtrises déjà au moins en partie le processus permettant de passer de l’ombre à la lumière, j’aimerai que tu m’assistes. Suis mes mouvements et corrige les perturbations pendant que je m’occuperai du gros du transfert. »
Imryss revint vers eux :
« C’est fait. Et après ?
- Après, je vais remettre son âme dans ce corps. J’aurai besoin que tu crées une bulle de protection qui éviterait à notre énergie de trop se dissiper et d’être trop perturbée par les influences extérieures.
- Apeiron, reprit Imryss, pourquoi tu n’as pas attendu de le faire à l’auberge ou au moins que nous soyons reposés ?
- Je ne tenais pas à rentrer en opposition avec le champ protégeant l’auberge. De plus, le combat contre le nécromancien a beaucoup puisé dans l’énergie et la stabilité d’Elrohir. Son signal me semble trop instable pour attendre plus longtemps. Je vais maintenant lui parler. »
Apeiron sortit la pyrolithe de sa poche.
« Elrohir ?
- Ouais ?
- Je vais te rendre un corps, tu es prêt ?
- J’aime pas trop ces trucs de kekkos… et puis c’est bien mon corps au moins ?
- Ne t’inquiète pas. Concentre-toi sur ton nouveau corps.
- Faisons ça, ouais. »

Apeiron déposa la pyrolithe sur le corps qui gisait par terre, à peu près au niveau du sternum. Puis il s’agenouilla à ses côtés et plaça ses mains un peu au dessus de son torse, une main au dessus de l’autre et le stabilisateur dans la main la plus basse. Nimeroni se plaça de l’autre côté et fit de même. Imryss se plaça debout près de la tête et tendit les bras pour faire apparaître une petite bulle englobant le groupe.
Puis, une légère aura commença à entourer les mains d’Apeiron, qui avait fermé les yeux, et la lumière peu à peu enveloppa la pyrolithe puis le corps tout entier. Puis il les ouvrit de nouveau : son iris était dorée et ses cheveux commençaient à virer au blond.
« Allons-y. »
Imryss, qui maintenait sa bulle, sentait l’âme d’Apeiron qui se déployait pour couvrir des possibles et peu à peu y intégrait les fragments trouvés dans la pyrolithe en cherchant des brides permettant de combler les trous. A voir ainsi son ami sans ses protections, Imryss s'aperçut que ce dernier avait quelque chose de changé, mais dû laisser cela à plus tard. Nimeroni, qui était plus près, vit le détail de l’opération, comment les fils tissant la personnalité d’Elrohir étaient retrouvés, détendus, tissés ensemble, pendant que la jeune femme se préoccupait de chasser des notes discordantes et à fluidifier le transfert.
Cela leur prit une vingtaine de minutes, qui les laissèrent épuisés. Apeiron était redevenu châtain et ses yeux bleus. Puis le nain ouvrit les yeux, d’abord un peu perdu, puis se redressa vivement pour faire bonne mesure, avant de s’écrouler. Tous prirent le temps de se remettre. Pas un mot n’avait été échangé depuis le début du processus. Puis ils se relevèrent lentement. Elrohir regardait la pyrolithe d’un air pensif.
« Maître nain, voici vos autres pierres.
- Merci. »
Le mot semblait lui avoir écorché la bouche. Il continua cependant :
« Je suppose que j’ai une dette, maintenant ?
- Tout à fait. J’aimerais visiter vos cavernes un jour, et apprendre ce que votre peuple sait des dragons.
- Les étrangers n’ont pas le droit de venir normalement… mais comme tu m’as sauvé la vie, ainsi que les pierres, tu devrais être le bienvenu.
- Bien. »
Apeiron se tourna vers les deux autres :
« Comme vous m’avez aidé, il est normal que je vous raconte tout ceci quand j’aurai fini cette étude.
- J’espère bien ! répondit Imryss, qui avait sourcillé à la mention du mot « dragon ».
- Entendu, annonça sereinement Nimeroni.
- C’est ici que nos chemins se séparent, Elrohir. En fouillant les débris du temple vous trouverez les richesses promises par notre amie la prêtresse. N’oubliez pas votre aérolithe quand vous êtes sur le chemin, et faites attention aux ombres qui auraient pu survivre.
- Hé ! Pas la peine de me materner !
- Bonne route. Pour votre dette, ne vous en faites pas, je vous retrouverai le moment venu.
- Ouais. Au revoir alors. »
Elrohir adressa un salut aux deux autres, puis se dirigea vers le temple, pendant qu’Apeiron, Imryss et Nimeroni prenaient le chemin de l’auberge.




Il s'agit du premier d'une série de textes marquant la transition avec les Recoins, qui commenceront donc avec la quête du Château du roy.
Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à m'en faire part.

[edit] De très légères corrections.


Dernière édition par Apeiron le Jeu 10 Juin - 16:59, édité 3 fois
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Imryss le Mar 8 Juin - 18:15

j'aime bien.

juste un detail par contre : Imryss n'est pas particulierement fascine par les dragons meme si ca l'intrigue.

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Mer 9 Juin - 9:52

Bien. Elrohir et Nimé ont confirmé également.

Je modifierai un peu le texte pour tenir compte de ce qui m'a été dit, puis j'écrirai la suite.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Jeu 10 Juin - 16:56

Épilogue à l'auberge : l'histoire d'Apeiron

Les trois compagnons s’étaient arrêtés pour faire une pause. Une neige légère commençait à tomber dans le silence du chemin de cristal, qui finit par être rompu par Apeiron :
« Bon, il est peut-être temps que je vous raconte tout ça…
- Tu veux dire, demanda Imryss, que tu nous expliques ta discussion avec le nécromancien ?
- Et le reste…
- Est-ce que ça a un rapport avec mon ordre ? »
Nimeroni avait posé sa question le regard perdu dans ses bottes, mais d’une voix bien ferme, comme si cela faisait un moment qu’elle réfléchissait à la question.
« Justement. Et aussi avec ta dette envers moi.
- Je t’écoute. »
Le ton était sérieux, mais Apeiron nota qu’elle avait choisi de le tutoyer à son tour. Il se lança alors dans son histoire :
« J’essaierai de faire court, bien que ce soit une longue histoire, qui commence il y a des siècles… Imryss, tu as dû deviner que j’étais lié aux Anciens, mais peut-être n’avais-tu pas envisagé que je sois un Ancien. »
Il marqua une pause en regardant Imryss, qui se contenta de hocher la tête.
« Mon vrai nom est Dalen, qui pourrait se traduire de nos jours par « l’âme étoilée » ou « l’homme des étoiles ». Vu mon caractère et mes capacités, j’ai été surnommé « l’étoile de glace » quand j’ai commencé à être connu comme chercheur, puis comme homme politique durant la Chute. Je suis celui qui a généralisé les équations de Gimel sur le transfert symétrique des signaux réels… ça n’a plus beaucoup de sens de nos jours, alors disons que j’ai achevé un travail commencé des décennies auparavant par les Anciens et qui les a mené à l’Ascension, c'est-à-dire le transfert de leurs âmes dans le flux même de la réalité et l’ensemble des possibles. La Chute fut un moment terrible pour nous tous, et a accéléré notre départ. Déjà, quand j’étais jeune, les Nobles commençaient à prendre leur indépendance. Pour bien comprendre la situation, il faut savoir qu’il y a une différenciation entre le Talent, la faculté de voyager seul à travers le réseau, et l’Art, qui permet de se rendre n’importe où. Ceux qui avaient le Talent devenaient des Passeurs, des auxiliaires qui assistaient ceux qui ne pouvaient voyager seuls, ou s’ils étaient intéressés par la politique devenaient des administrateurs dans certains mondes des Anciens. Au départ c’était juste des Gardiens, puis ils sont devenus des nobles en fédérant le pouvoir et en utilisant leur capacité à voyager pour consolider leur pouvoir terrestre. Ils étaient frustrés de ne pas avoir pu atteindre l’Art, qui ouvrait les portes du pouvoir réel sur Ystalis, notre capitale. Ceux qui avaient l’Art devenaient Chercheurs, comme moi, ou bien Sages et dirigeaient le Conseil, l’autorité politique des Anciens. Il faut bien savoir qu’à l’époque les Anciens ne contrôlaient pas directement les mondes, ils étaient avant tout des précepteurs, qui avaient pour but l’élévation de tous et agissaient dans une optique de développement mutuel. Ystalis était devenu une grande ville tant culturelle et scientifique que marchande, et elle étendait son influence partout où les Anciens avaient des missions, des monastères ou même des domaines. Néanmoins leur pouvoir n’était pas direct, et sous l’effet des émigrations même leur propre capitale ne leur obéissait plus directement. De plus en plus de richesses sous un pouvoir de plus en plus lâche face à des classes de plus en plus envieuses, nombreuses et puissantes. Avec le recul, la Chute paraît inéluctable… »
Le regard d’Apeiron s’était perdu dans le lointain, puis il revint à la conversation. Ses yeux bleus avaient désormais un regard dur.
« Les Nobles prirent le pouvoir, des émeutes éclatèrent. Un jour, la salle du Conseil fut envahie par des hommes armés, et tous les Sages présents furent tués. Notre civilisation avait vécu, et il était temps pour nous de partir. C’est à cette époque que je me suis investi dans la politique, en tentant de négocier des accords, en rassemblant des gens, en fondant des ordres, en préservant des livres et en sauvant des vies. Ce fut une période très troublée, et quand ce fut possible ceux qui avaient l’Art fuirent dans une colonie des Anciens à l’écart. Je revins avec quelques compagnons à Ystalis, et l’un deux se sacrifia pour que notre belle cité soit engloutie dans l’Abysse. Nous ne pouvions pas accepter que nos créations technologiques servent la soif de pouvoir et de domination des Nobles, ou de quiconque. Enfin, nous revînmes dans la colonie, et la décision fut prise presque unanimement de quitter ces mondes qui ne voulaient plus de nous. En utilisant mes travaux et par un effort commun, nous pûmes tous atteindre l’Ascension. Le reste ne nous regardait plus. Enfin, c’est ce que la très grande partie d’entre nous pensaient. Pour ma part j’ai fini pour revenir, car si les mondes ne voulaient plus des Anciens, peut-être en serait-il différemment pour certains individus. »
Apeiron s’était tût, et un silence s’installa, qui fût rompu par Nimeroni :
« Quel rapport avec mon ordre ?
- Durant la Chute de nombreux ordres furent créés, et les anciens monastères furent réaménagés, afin de conserver une partie de la connaissance ainsi que de la culture des Anciens. Le but était que ces peuples ne sombrent pas dans la barbarie, et grâce à la culture des Anciens puissent à leur tour se mettre en quête de l’Ascension. Mais tous les ordres à l’époque ne furent pas fondés par des Sages ou des Chercheurs, ou même des Passeurs. Certains nobles fondèrent leurs propres ordres, soit par simple volonté de pouvoir, soit pour des raisons plus tortueuses. Ce fut le cas de Nayron, un noble qui avait suivi de près l’avancée de mes travaux car il était obnubilé par la recherche de l’immortalité. Je l’ai croisé à plusieurs colloques avant la Chute, et quand l’Académie des sciences d’Ystalis fût prise d’assaut, c’est lui qui dirigeait un des escadrons et il s’est dirigé tout droit vers mon laboratoire, que j’avais heureusement déjà nettoyé, et m’a forcé à fuir avec un ontamètre. Imryss, d’ailleurs, c’est cet ontamètre qui est actuellement dans le monde de Luin’s. Enfin, ça n’a pas grande importance… Par la suite, j’ai appris qu’il avait commencé des expériences sur les ombres, mais les temps étaient trop troublés pour que je prenne connaissance de ses travaux ou même que je l’empêche d’aller plus loin. Le fait est que j’ai reconnu son aura dans le temple, et qu’il avait manifestement au moins partiellement réussi. Enfin, il est mort, maintenant… »
Apeiron marqua une pause, puis reprit :
« Nimeroni, j’ai pu étudier comment fonctionnement tes pouvoirs, et vu ce que j’ai pu observer de ce qu’est devenu Nayron, il est manifeste qu’il a créé ton ordre dans le seul but de former des disciples qui pourraient l’aider dans ses travaux. Puis, une fois les travaux suffisamment avancés, il s’est retiré à l’écart et les a mis en pratique. Il s’est donc transformé en une sorte de liche, ce qui lui accordait une forme d’immortalité grâce au stabilisateur. Au passage, ces objets n’étaient pas rares à l’époque des Anciens, et étaient à but pédagogique : ils permettaient aux étudiants de s’exercer au voyage sans pour autant mettre leur consistance en péril. Je pense que Nayron a négligé deux facteurs. Le premier est que son statut était plus fragile qu’un corps normal, et donc rendait son voyage plus difficile sans assez d’énergie. D’autre part, il n’a pas réalisé que le trafic qui existait à l’époque des Anciens n’était possible que par toute la structure mise en place par eux, allant des monastères aux Passeurs en passant par les Portes, et qu’avoir détruit tout cela mettait fin de fait à la circulation des Voyageurs. Certains Nobles s’en sont réjouis quand ils purent enfin cloisonner efficacement leur domaine, mais l’absence de proie l’a forcé à patienter en mettant en place cette hiérarchie d’ombres, jusqu’à notre arrivée. Il était coincé ici, éternellement.
- Mes supérieurs m’auraient donc envoyée chercher la relique d’un ancien fondateur… ils devaient vouloir s’approprier son pouvoir et l’éliminer, afin qu’il ne soit plus gênant pour leur autorité sur l’ordre.
- Tout à fait. Ton ordre laissé à lui-même a développé sa propre hiérarchie qui reprenait plus ou moins par soucis de légitimité la direction imposée par le fondateur. Ils ont dû se pencher sur d’anciens documents qui leur ont permis de déterminer où il était, et ont décidé de t’envoyer, toi et seule, pour le combattre. Ils ne pouvaient pas prévoir que l’auberge venait de se rouvrir et qu’un groupe allait s’y former pour t’aider, ni même que l’un des membres du groupe connaissait Nayron.
- Ou je disparaissais et cessais de les importuner, ce qui aurait aussi signifié que le fondateur disposait encore de quoi se défendre, ou je menais la mission à bien et ils s’en attribuaient la récompense. Ils étaient gagnants dans les deux cas. »
Nimeroni avait dit ceci d'un ton rêveur, comme si elle réfléchissait à voix haute.
« Apeiron, demanda Imryss, pourquoi tu nous racontes ça maintenant ?
- A toi parce que tu es mon ami et que tu connaissais une partie de l’histoire, surtout depuis ma discussion avec Nayron. A Nimeroni parce que cela la concerne directement, et va lui permettre de rembourser sa dette.
- Après ce que j’ai appris j’ai l’impression que ma dette va encore augmenter…
- Non, je t’offre ces informations. De plus, je t’offre mon amitié. Après le remboursement de cette dernière dette, il ne sera plus question d’échanges de services entre nous, si tu le veux bien. »
Nimeroni se contenta de hocher la tête, puis interrogea Apeiron :
« Quel remboursement demandes-tu ?
- Je veux que tu me conduises à ton ordre et je veux pouvoir avoir un entretien avec les chefs de ton ordre, où tu présenteras ton rapport. Je suis même disposé à te laisser leur remettre le stabilisateur ainsi que la dent qui y était incrustée. En revanche, je souhaite parler à tes chefs, et ensuite que tu réfléchisses à partir avec moi en quittant ton ordre, ou à rester avec eux. »


Voilà qu'en pensez-vous ?


Dernière édition par Apeiron le Sam 12 Juin - 23:31, édité 3 fois
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Imryss le Jeu 10 Juin - 17:09

Miam

_________________
Depuis que j'ai appris à voyager je suis sorti du rêve.

avatar
Imryss
Rocher-qui-bouge
Rocher-qui-bouge

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 28
Localisation : Là où je suis est ma maison
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://auberge-du-voyageur.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Nimeroni le Jeu 10 Juin - 18:45

Je valide ! Very Happy
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1652
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Sam 19 Juin - 12:44

Nimé, j'attends toujours ton texte. ^^
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Nimeroni le Dim 5 Sep - 19:55

Épilogue à l'auberge : le retour de Nimeroni


Après une bonne nuit de sommeil à l'Auberge du voyageur, Apeiron et Nimeroni se rendirent dans le monde d'origine de cette dernière. Ils arrivèrent dans une petite ruelle d'une ville côtière alors que l'aube pointait le bout de son nez.
Nimeroni retrouva sans soucis le chemin du Temple du Crepuscule, le centre administratif de l'Ordre. Deux gardes étaient en faction devant les portes du Temple, et le plus grand des deux reconnût immédiatement la prêtresse.


"Hey, mais r'voila la p'tite Nim' ! Alors, t'a fait bon voyage ?"
"Oui, merci Bob. D'ailleurs, je doit faire mon rapport au Maitre"
"Y'a pas d'soucis... mais c'qui s'type louche 'vec toi ? Les étrangers n'ont pas l'droit d'voir le boss. T'sais, sécurité, risque d'assassinat, toussa quoi !"
"L'étranger en question a des informations capitales pour le Maitre. Et t'en fais pas, je garderais un oeil sur lui..." répondit la prêtresse avec un regard lourd de signification.

Sur un haussement d'épaule des deux gardes, Apeiron et Nimeroni pénètrent dans le temple. Elle guidât ce dernier dans un dédale donjonesque de couloirs, de salles et de jardins pour atterrir finalement devant une lourde porte ouvragée en bois couverte de glyphes. Le bureau du Maitre.
La porte s'ouvrit brusquement devant le groupe, laissant entrevoir un bureau aussi sobre que sombre. Le décor de la pièce s'accordait parfaitement avec le quinquagénaire assis dans son fauteuil qui accueillit les deux arrivants avec le regard perçant et le visage neutre qui seyait à son rang


"Sombrejour, ô grand Maitre Rigor. Je viens faire mon rapport sur la dernière mission que j'ai menée à bien."
"Sombrejour ma soeur. Qui est cette personne avec toi ?"
"Quelqu'un qui m'a aidé lors de ma quête et qui a des informations pour vous. Apeiron complétera mon récit si je fais une erreur."

La prêtresse acheva sur le sourire typiquement pur et innocent d'une manipulatrice, puis commença un long récit sur les récents exploits du groupe dans les ruines. Le Maitre ne dit rien et garda un visage fermé pendant toute la conversation (même s'il sursauta la première fois que Nimeroni parla du Cercle d'Apeiron).
Après avoir raconté la bataille finale, Nimeroni posa la dent du noble sur la table et dit:


"Voilà la relique. Malheureusement le stabilisateur a été détruit pendant la bataille."
"Mes félicitations..." Le Maitre se tourna vers Apeiron, le visage toujours aussi énigmatique. "...et ces informations ?"
avatar
Nimeroni
Drogué de connaissance
Drogué de connaissance

Masculin Nombre de messages : 1652
Age : 28
Localisation : Devant mon PC pardis !
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nimeroni.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Apeiron le Dim 5 Sep - 20:46

Apeiron était resté silencieux durant l'exposé de Nimeroni, qui était resté exact quoique parfois rapide à l'exception de la destruction du stabilisateur. Son aura était indéniablement présente mais nullement menaçante. C'est quand Rigor se tourna vers lui qu'il sembla revenir à lui, et déclara d'une voix posée :
« Je suis un Ancien. »
Un profond silence s'abattit soudain dans la pièce, que le Maître finit par rompre :
« Je m'en doutais.
- Vraiment ?
- Nous savions que vous n'étiez que partis, et un pouvoir comme celui qu'a décrit sœur Nimeroni ne s'est pas manifesté depuis votre départ, à notre connaissance bien sûr, dit-il avec un sourire léger mais tout à fait explicite.
- Soit. Je vous informe également que j'ai connu Nayron, et que j'ai eu l'occasion de lui parler avant qu'il ne meure dans la bataille racontée par Nimeroni. C'est évidemment lui qui a fondé votre ordre, vraisemblablement pour développer la forme d'ombre qu'il avait par la suite et qui couplée avec le stabilisateur lui assurait une forme d'immortalité.
- Ce que vous dites est très intéressant.
- Mais vous le saviez, n'est-ce pas ? »
Le Maître avait perdu son allure affectée et regardait l'intrus sans dissimuler son animosité.
« Vous voulez me défier sur mon propre terrain ?
- Je ne suis pas venu ici avec l'intention de combattre qui que ce soit.
- Alors que voulez-vous ?
- Aider. Votre enseignement est perverti par la volonté de pouvoir d'un homme mort aujourd'hui après avoir été réduit à presque rien pendant plusieurs siècles. Vous avez envoyé Nimeroni car dans le pire des cas vous en seriez débarrassé, et dans le meilleur vous auriez pu utiliser le stabilisateur dans votre intérêt et auriez été débarrassé de la seule personne capable de menacer votre autorité sur cet ordre. Vous-même, comme Nayron avant vous, vous êtes possédé par votre envie de posséder, que ce soit la connaissance, le pouvoir ou l'immortalité. L'enseignement des Anciens n'est pas là pour servir des intérêts égoïstes mais pour permettre à tous d'atteindre l'Éveil comme eux l'ont atteint en leur temps.
- Vous êtes venu pour me faire la leçon ? »
Le ton était ironique, mais son expression affichait le mépris.
« Vous avertir que c'est dans votre intérêt de changer votre comportement. »
Si Rigor avait eu le moindre doute sur la naïveté de son interlocuteur, il était à présent balayé par la défiance. Le ton d'Apeiron avait été dur et coupant comme l'acier, et son regard froid ne laissait pas de place pour la pitié. Le Maître leva un sourcil et demanda d'un ton dégagé :
« Et maintenant ?
- Je vais partir. Je reviendrai peut-être pour voir où en sont les changements dans votre enseignement ou pour avoir accès à vos archives. Mais je ne partirai pas forcément seul. Nimeroni ? »
La jeune femme avait pris un air dégagé, et c'est d'un ton assez neutre qu'elle déclara :
« Je quitte l'ordre. Adieu, Maître. »
C'est sans autre commentaire que Rigor les regarda se tourner et quitter la pièce, en le laissant dans les ténèbres.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du RP de l'Auberge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum