Vita : Le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vita : Le Monde

Message  Apeiron le Dim 13 Déc - 20:38

Terra peut-être vu comme un reflet de la Terre. L'histoire de Terra est sensiblement différente de celle de la Terre, et peut-être est-ce dû à la présence de vampires et de thérianthropes. Je vais brièvement introduire certains points de l'histoire de Terra, afin de mettre dans le contexte adéquat la situation où se déroulera le RP de Vita. Ceci est l'histoire connue de la population de Terra, aussi il n'y a pas mention des éventuelles actions des thérianthropes et des vampires dans ces chroniques.

Athènes a remporté sa guerre face à Sparte, qui accepta d'intégrer la ligue de Délos. L'annexion de la Macédoine permit à la Ligue de prouver sa puissance, pendant que des réorganisation internes avaient lieu. Son influence sur l'Égypte s'accrut, pendant que la méditerranée était partagée entre elle et Carthage (au détriment de cette dernière). Alexandre le Grand permit d'achever la transition de la Ligue en un gouvernement réel, appuyé par un nationalisme émergent, et vassalisa les anciens territoires perses et babyloniens avant de périr en Palestine. La koinè devint la langue administrative et diplomatique de la nouvelle Hellénie, et s'imposa rapidement sous diverses variantes comme lingua franca, avec quelques emprunts au phénicien, à l'étrusque et à l'égyptien démotique.

C'est dans ce contexte que Rème émergea en fédérant les territoires étrusques et latins. Après avoir subi si longtemps les monarchies étrusques se développa une forte rancœur à l'encontre des tyrans, et Rème s'organisa définitivement en aristocratie. Les Rémiens subirent des attaques venant du Nord par les Celtes, et se virent imposer un lourd tribut, ce qui les motiva pour attaquer la riche Sicile alors sous contrôle carthaginois lors de la première guerre punique (les latins appelaient poeni les carthaginois parce que ces derniers exportaient de la teinture), mais ils furent défaits par la marine sicilienne et contraints à un nouvel impôt. C'est dans ces conditions que les Rémiens se lancèrent dans une restructuration de leur organisation militaire en créant la classe des chevaliers (equites en latin) et en fédérant militairement le reste de la péninsule. Les colonies grecques de l'Italie étaient déjà promises aux Carthaginois, aussi l'Hellénie accepta de partir en échange de concessions commerciales et d'un accord de non intervention rémien au delà de la Sicile.

La seconde guerre punique démontra l'efficacité de la structure militaire rémienne, et les efforts fournis avec l'Hellénie (qui souhaitait voir son concurrent affaibli) avait permis à Rème de se doter d'une flotte suffisante, ce qui permit aux Rémiens de prendre la Sicile. L'accord de paix signé garantissait la légitimité de la conquête et Rème imposa à son tour un impôt à Carthage. Cette dernière était agitée d'une forte rancœur envers l'envahisseur, mais dû attendre d'être prête avant de contre-attaquer. Pour compenser la perte de la Sicile, elle annexa la quasi-totalité de l'Hispanie. La mise en place d'une forteresse carthaginoise par Hamilcar en Sicile conduit Rème à s'engager dans la troisième guerre punique, qui se conclut de façon magistrale lorsque le fils d'Hamilcar, Hannibal, fit traverser les Alpes par ses éléphants et réussit à prendre Rème. Ainsi prit fin le Premier Empire Rémien.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum