Discussion sur Matrix

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Elrohir le Mar 28 Avr - 22:25

Désolé pour le double post, j'ai trouvé une citation qui illustre bien mon propos ...
Einstein a écrit:La science sans religion est boiteuse, la religion sans science est aveugle.

_________________
Les seules vapeurs acceptables sont les vapeurs d'alcool.
avatar
Elrohir
Nain porte quoi
Nain porte quoi

Masculin Nombre de messages : 2825
Age : 29
Localisation : Là où ça fait mal !
Emploi/loisirs : Baston
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Dana le Mer 29 Avr - 13:08

Shocked Euh, désolée pour le flood, mais la franchement, je suis choquée.

_________________


S*
avatar
Dana
Ubiquité a déclenchement automatique
Ubiquité a déclenchement automatique

Féminin Nombre de messages : 2067
Age : 26
Localisation : Par delà le temps.
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Elrohir le Mer 29 Avr - 13:10

Ah bah pourquoi ?

_________________
Les seules vapeurs acceptables sont les vapeurs d'alcool.
avatar
Elrohir
Nain porte quoi
Nain porte quoi

Masculin Nombre de messages : 2825
Age : 29
Localisation : Là où ça fait mal !
Emploi/loisirs : Baston
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Apeiron le Mer 29 Avr - 21:23

Comme je l’ai déjà dit, ergoter ne m’intéresse pas.
Fragmenter la discussion revient au final à dissoudre le problème en le divisant en une multitude de problèmes sans lien les uns avec les autres et appelant à leurs tours d’autres problèmes qui deviennent insolubles vu qu’ils ne sont pas considérés avec les problèmes qui devraient leur être liés.
D’ailleurs, pour l'instant j'ai eu l'impression que ton discours (inconsciemment, je l'espère) dissolvait le problème posé. Je dis ceci car tu te focalises sur ce qui entoure ma critique sans y répondre et en plaçant le terrain sur des questions considérées comme insolubles. Je vais dorénavant me focaliser sur les explications et les problèmes eux-mêmes, en tout cas pour cette discussion, en les ramenant à ce qui me paraît important. Si je néglige un élément que tu considérais comme important, n’hésite pas à m’en faire la remarque.

Allons-y.
Tu affirmes que le modèle scientifique n’explique pas tout. Je t’accorde ce point.
Par contre je réfute qu’il soit nécessairement insuffisant. Insuffisant pour quoi ? S’il s’agit de donner une description utile et une explication de la réalité, le modèle scientifique actuel est plutôt satisfaisant (je dirai même qu’il est à ma connaissance le meilleur modèle explicatif actuel), et il n’y a pas de raison qu’il ne soit pas amélioré pour donner un modèle plus satisfaisant encore. Si tu vois un élément du réel qui n’est pas expliqué dans le modèle scientifique contemporain et qui est expliqué dans un autre modèle, je te prierai de me le signaler, car je serai extrêmement curieux d’en savoir plus à ce sujet.
Evidemment, tu peux faire des erreurs par ignorance, par exemple pour les ordinateurs quantiques. Le calcul quantique est relativement bien connu, contrairement à ce que tu as l’air d’en penser. Je trouve dommage que ces sujets soient si mal connus de la population.
Quant à des phénomènes qui ne seraient pas expliqués par le modèle scientifique, comme tu vas vraisemblablement me parler de miracles et de la volonté de Dieu, je vais nous économiser du temps et répondre directement à ces arguments en parlant encore une fois du modèle monothéiste.

Le modèle monothéiste n’explique rien.
Phrase lapidaire s’il en est. J’espère cette fois avoir toute ton attention, car je n’ai pas l’intention de répéter encore une fois la critique que j’ai faite du modèle monothéiste, sur laquelle tu n’as pas encore répondu directement.
Les phénomènes qui ne seraient pas expliqués par le modèle scientifique font intervenir la volonté de Dieu, donc pour comprendre ces phénomènes il faut disposer d’une explication de Dieu. Comme ce modèle affirme qu’il n’est pas possible d’avoir une explication de Dieu, j’en déduis que ces phénomènes ne sont pas expliqués dans le modèle monothéiste.
Ma critique : s’ils existent, ces phénomènes ne sont peut-être pas expliqués par la science, mais ils ne sont pas non plus expliqués par le modèle monothéiste.
Tu construis un discours où tu introduis qu’un modèle explicatif ne peut être critiqué s’il correspond à un aspect de la réalité qu’un autre ne prend pas en compte et qu’il peut être nécessaire au vu de la complexité de la réalité d’avoir plusieurs modèles pour la décrire. Je reviendrai dessus plus tard, mais pour l’instant il est évident que tu construis ce discours pour justifier la validité du modèle monothéiste comme modèle explicatif, validité que je vais réfuter.
J’en profite au passage pour annoncer que tu es en contradiction avec le modèle que tu défends quand tu affirmes que Dieu ne peut s’empêcher de faire des miracles, car le modèle monothéiste affirme l’omnipotence de Dieu.
Ma critique initiale peut être étendue : comme le modèle monothéiste affirme qu’il n’existe pas d’explication de Dieu, tous les phénomènes attribués à Dieu dans ce modèle sont d’après le modèle lui-même inexplicables. Comme les fondements de ce modèle sont des phénomènes attribués à Dieu, j’en déduis que l’ensemble du contenu du modèle est affirmé par le modèle lui-même comme ne pouvant être expliqué.
Ainsi, le modèle monothéiste affirme sa propre absence de caractère explicatif, et le modèle monothéiste n’est pas un modèle explicatif.
Comme tu as eu du mal à comprendre ce genre d’arguments, je vais même te dire les possibilités qui s’offrent à toi : ou bien tu trouves une faille de mon raisonnement, ou bien tu modifies ce modèle en y ajoutant une explication de Dieu, ou bien tu admets que ce modèle ne correspond pas à la réalité.

Passons à la suite.
Tu as affirmé qu’un modèle explicatif ne peut être critiqué s’il correspond à un aspect de la réalité qu’un autre ne prend pas en compte et qu’il peut être nécessaire au vu de la complexité de la réalité d’avoir plusieurs modèles pour la décrire.
J’en profite pour soulever une autre contradiction dans ton discours, moins flagrante que la première. Comme tu as l’air d’accepter que le modèle scientifique prenne en compte un aspect de la réalité, je trouve étrange en vu de ton premier point que tu le critiques. Ainsi, comme ton argument se retourne contre toi-même, j’aurai tendance à le trouver invalide, qu’en penses-tu ?
Ensuite, la critique est nécessaire et doit s’appliquer à tout modèle. Elle permet d’écarter les modèles non satisfaisants et d’exhiber la meilleure explication parmi plusieurs possibles. Si tu critiques ce point, tu es de toutes façons en désaccord avec toi-même vu que l’épistémologie est bien une part du réel.
Enfin, ton premier point semble nier un élément important de la recherche : l’unification argumentative. Si deux modèles de domaines différents sont disponibles, alors un processus naturel est de chercher à construire un modèle explicatif meilleur que ces deux modèles, ne serait-ce qu’en étant capable par un même modèle explicatif d’obtenir les deux modèles précédents.
C’est surement à cause de ce point que tu affirmes ton deuxième point.
Pour ce deuxième point, je n’ai pas en fait pas d’objection particulière. Il n’est pas évident d’unifier les théories valides d’un modèle explicatif, c’est le cas par exemple en physique contemporaine où il n’a pas été possible jusqu’à maintenant d’unifier la théorie gravitationnelle de l’espace-temps avec la mécanique quantique.
Néanmoins, l’exemple que tu as choisi nuit à ta cause, car il est plutôt l’exemple classique utilisé pour illustrer l’unification argumentative. Durant l’antiquité, les Européens pensaient que la lumière était une sorte de particule, puis la lumière fut considérée pendant très longtemps comme une onde (notamment à cause de l’expérience des fentes de Young), puis de nouveau comme une particule (à la naissance de la théorie des quanta, qui expliquait l’effet photoélectrique) avant que la mécanique quantique explique la dualité onde-particule. Les deux visions sont aujourd’hui toutes deux synthétisées dans une théorie plus large, qui explique au passage les phénomènes ayant conduit à mettre en place des modèles parlant soit d’onde soit de particule (par exemple, l’expérience des fentes de Young est expliquée par le phénomène d’interférence quantique).
Au passage, je signalerai que tu me prêtes des intentions que je n’ai pas. A aucun moment je n’ai affirmé que je pensais qu’un seul système axiomatique peut suffire à tout expliquer. Il semblerait que je comprenne ta pensée mais que tu ne comprennes pas la mienne. Si tu me le demandais au lieu de supposer, je te répondrai que j’adhère pour le moment à l’hypothèse que la réalité est finiment simulable, c'est-à-dire que pour une précision donnée il est possible de simuler toute partie finie de la réalité. Mon avis est pour l’instant hors sujet, mais je serai ravi d’en parler par la suite avec toi, de même que de ma définition actuelle de la réalité.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Apeiron le Mer 6 Mai - 22:11

J'ai eu un échange avec Elrohir suite à ce débat, qu'il m'a autorisé à dévoiler pour contribuer à la continuation du débat (naturellement, les apparitions de prénoms ont été remplacées par les pseudos correspondant quand je les ai trouvées) :

De : Apeiron

Notre conversation interrompue :

a dit (22:02) :
je viens de lire ton poste sur matrix
Apeiron dit :
Ouais ?
Elrohir dit :
j'ai déjà commencé à élaborer une réponse mais est-ce que ça te dérange si je ne poste pas tout de suite ?
je suis en retard dans mon taff
Apeiron dit :
Pas de soucis.
Elrohir dit :
oki
Apeiron dit :
Prendston temps ^^
Elrohir dit :
je peux te poser des questions pour préciser tes propos
?
Apeiron dit :
Bien sûr.
Elrohirdit :
tu dis que l'explication du modèle monothéiste vient de dieu
et qu'on ne peut pas expliquer dieu
mais
supposons qu'on puisse expliquer dieu
il faudrait encore expliquer l'explication
et ceci sans fin
Apeiron dit :
Pas du tout.
Il suffit d'inclure dans l'explication un élément qui n'est pas posé comme inexplicable. L'erreur du modèle monothéiste est d'introduire un élément qui devrait tout expliqué mais qui n'est pas lui-mêem expliqué.
Elrohir dit :
c'est pas le cas des axiomes scientifiques ?
Apeiron dit :
Il n'y a pas d'axiome qui soit spécifiquement scientifique. Les théories actuelle reposent sur un certain formalisme où les bases sont posées, certes, mais les éléments explicatifs eux sont tout à fait explicables.
Elrohir dit :
mais les bases sont pas prouvées ?
Apeiron dit :
Elles n'ont ps à l'être. Tu fais la confusion entre formalisation et explication.
Elrohir dit :
non ça je le sais
maiis pk ne peut on pas appliqué ceci à Dieu ?
Dieu étant une base
et le reste étant expliqué à partir de cette base
Apeiron dit :
Parce que tout dépend de Dieu et qu'il n'y a pas de description de son comprtement.
C'est comme si tu faisais dépendre une théorie d'uen autre sans jamais publier la seconde.
Elrohir dit :
mais si dieu est une base et non une théorie
Apeiron dit :
Comme tu ne comprends pas, je vais prendre un exemple. La théorie gravitationnelle est une théorie qui se base sur l'idée d'espace-temps, comme Dieu dans le modèle monothéiste. A aucun moment dans la formalisation ne figure le mot espace-temps, néanmoins les équations gèrent le comportement de l'espace et du temps comme un tout et permettent d'obtenir les résultats voulus sur l'étude des corps
(planètes, trous noirs...) tout en fournissant le concept d'espace-temps comme explication à la nature de la réalité qui a été ainsi décrite.
Apeiron a dit (22:19) :
L'espace-temps sert de base pour expliquer la théorie de la relativité générale et est décrit par elle.

De :Elrohir

Merci de m'avoir filé la fin de la convers. J'ai des gros soucis de connection parfois ... Encore désolé pour ça ...

Je ne vois pas pourquoi ça ne peut pas s'appliquer à Dieu ... Dieu sert de base pour expliquer la théorie monothéiste et est décrit par elle. Non ?

De : Apeiron

Bien sûr que non.
Où vois-tu une description complète du comportement de Dieu dans la Bible ?
Le Bible permet-elle de modéliser le comportement de Dieu ?

C'est bien parce que les réponses sont "nul part" et "non" que Dieu n'est pas du totu dans le même cas que l'espace-temps.

De :Elrohir

Je pense au contraire que comme Dieu ne peut pas modéliser son comportement sans en réduire le sens, il s'est exprimé par parabole pour être compris du plus grand nombre certes mais également pour que l'Homme découvre lui-même l'entière volonté de Dieu.

Par exemple dans la Bible, Jésus rencontre une femme adultère que la populace veut lapider (sanction pénale de l'adultère en droit juif classique) et il dit (entre autres) que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre. C'est juste une situation rencontrée par Jésus et Jésus ne donne pas une réponse générale au problème, il donne juste la solution à cette situation précise. Doit-on en déduire que si on ne rencontre jamais de femme adultère, ce passage ne nous concerne pas ? Assuremment non. En fait Jésus ne donne presque jamais de règles générales comme celles du Décalogue, s'il s'exprime par exemple et par parabole c'est pour que la volonté de Dieu soit accessible à tous en tout temps et en tout lieu. Actuellement on interprète l'exemple que j'ai donné comme "Ne condamne pas un pécheur car tu es toi même pécheur." Si Jésus avait posée cette règle dès le départ peut-être aurait-ce été plus clair mais en même temps une règle est appelée à se périmer et n'est jamais parfaite. En donnant un exemple simple, Jésus savait que tous pourraient comprendre la volonté de Dieu dans la situation de l'adultère et par analogie dans toutes les situations.

Formule lapidaire : Le comportement de Dieu n'est pas entièrement décrit dans la Bible mais peut se deviner grâce à elle. Le comportement de Dieu ne peut pas être modélisé sans le réduire, c'est pour cette raison qu'il est possible, par analogie, d'accéder à la "version complète".

De : Apeiron

C'est amusant, car je me doutais que tu répondrais ça.
Pour réfuter ton discours il me suffit tout simplement de dire qu'une suite de faits n'est pas une explication.

Tu dis qu'il est possible de deviner une explication du comportement de Dieu d'après cette suite de faits. Et bien soit, alors dans ce cas donne-moi cette explication. Tant qu'il ne comprend pas explicitement une explication du comportement de Dieu, le modèle monothéiste n'est pas un modèle explicatif.

D'une certaine façon, c'ets un peu comme si la Bible en tant que modèle explicatif était inachevée. Certains faits ont été notés (en supposant qu'il s'agisse bien évidemment de faits réels, évidemment), des paraboles avancent certaines explications sur des situations ponctuelles, mais il manque une explication générale sur le comportement de Dieu et sur ce que cela impliquerait sur une cosmologie.

Il est très vraisemblable qu'une explication est condamnée à être insuffisante à long terme, mais pour être recevable elle doit être exprimée. Ce n'est pas le cas dans la Bible, si mes souvenirs de catéchisme sont corrects. ^^

C'est facile de dire que la vérité est inatteignable et qu'il faut se contenter de paraboles. D'ailleurs, si je faisais pareil pour le modèle scientifique tu me dirais que ce n'est pas rigoureux, et tu aurais raison. Tant que le travail de formalisation et d'explication n'a pas été complètement fait, un modèle ne peut être considéré comme explicatif et donc n'est pas satisfaisant.

Je ne dis pas que Dieu n'existe pas, juste qu'il faut plus de travail pour qu'un modèle monothéiste soit recevable. Tant que ce travail n'a pas été fait, il s'agit d'une hypothèse romanesque.

De :Elrohir

Ce travail a été fait ! Par un rabbin ... (Ca ne marche que pour l'ancien Testament et le Talmud donc.) En fait il a formalisé le Droit juif dans un code. Mais ce code n'a jamais été appliqué ... Pourquoi ? Parce ce qu'en formalisant et systématisant la parole de Dieu, les autres rabbins se sont aperçu qu'on perdait du sens. Je dirais que c'est lié au problème de nomination (pas sûr que ce soit le bon mot => le fait de nommer une chose). En nommant une chose, soit cette chose est unique et c'est un nom propre soit le nom s'applique à plusieurs choses et c'est un nom commun. Pour avoir un système complet, l'idéal serait de n'avoir que des noms propres car les noms communs requièrent de regrouper des choses selon des critères arbitraires (une définition). Avec d'autres critères tout aussi arbitraire on ne donnerait pas le même nom au même ensemble. Bref, en nommant "péchés" un ensemble d'actes en utilisant certains critères (ce qu'ont d'ailleurs essayé de faire les jésuites) on est condamné à voir ces critères périmer (pour des raisons sociologiques et technologiques notamment). Le seul moyen de délivrer un message qui reste valide dans le temps c'est d'utiliser des paraboles et la méthode inductive. C'est d'ailleurs ce que font la Justice anglaise et la Justice administrative française et ça ne les empêche pas de rendre la Justice de manière tout à fait logique et juste.

De : Apeiron

Si ce travail a été fait, j'aimerai connaître l'explication du comportement de Dieu alors.
Mais il n'y en a pas, et tu penses qu'il a été fait alors que c'est un travail différent qui a été fait.
Le travail qui a été fait est un travail de listage, qui n'apporte aucune explication mais permet de d'organiser des faits. Mais organiser des faits n'est pas expliquer ces faits.

Une explication est limitée dans le temps. Oui.
En effet, elle est le reflet de la compréhension qu'a l'humanité de l'univers, et cette compréhension est en expansion.
Si les religieux veulent quelque chose de vrai en toute époque, ils ne pourront qu'utiliser des tautologies, ce qui rend leur discours inintéressant car les tautologies sont évidentes.

De :Elrohir

Va (re)lire ça : http://fr.wikipedia.org/wiki/Induction_(logique).

La science peut très bien utilliser l'induction aussi. Elle attend les contre-exemples pour actualiser ses théories ... Je ne vois pas de différence.

Ca c'est intéressant aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arguments_sur_l%27existence_de_Dieu. Il y a notamment ceuli-là que je connaissais pas et qui semble a priori très intéressant, je vais peut-être acheter le livre : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27argument_anthropologique_pour_l%27existence_de_Dieu.

De : Apeiron

Elrohir, j'ai déjà dit comment la science utilisait l'induction et en quoi l'inductivisme était irrecevable.
Les articles dont tu parles n'ont rien de mystérieux pour moi et j'ai déjà développé certains arguments qui y répondaient.

Arrête de me présenter des épouvantails et répond à ma critique.
J'aimerai ton accord pour copier/coller ou résumer notre conversation (dans le cas où elle est trop longue) dans le topic Matrix.

De :Elrohir

Je n'ai rien de plus à dire. Nous ne recherchons tout simplement pas la même chose. Tu dis ne croire qu'à l'explicable. Je dis juste qu'il y a d'autres moyens que l'explication pour trouver la vérité. Tu me reproches de ne pas être convaincu par tes arguments que tu présentes comme infaillibles alors qu'il ne le sont que parce que tu limites le débat à un système déductif. Je pourrais te faire le même reproche mais je pense vraiment que c'est un dialogue de sourds et qu'on arrivera à rien avec ça ...

Tu as mon accord pour le copié/collé mais si tu préfères faire un résumé, envoie moi d'abord un brouillon par MP pour que je le valide.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Apeiron le Mer 6 Mai - 22:12

De : Apeiron

Je ne crois pas à l'explicable. Je n'ai jamais utilisé le terme "croire" dans le discours que je t'ai adressé.
C'est toi qui dis que le modèle monothéiste est explicatif, je te démontre le contraire, c'est tout. Je ne dis pas que Dieu n'existe pas ou que le modèle monothéiste ou qu'il n'y a rien d'intéressant dedans.
Pour l'inductivisme, j'ai déjà démontré qu'il n'était pas valide. Tu n'as donc plus d'argument ?
Tu dis qu'il y a d'autres moyens que l'explication pour trouver la vérité ? Alors tu sais quelque chose que j'ignore, et je serai ravi que tu m'en dises plus.

De :Elrohir

Je ne crois pas à l'explicable. Je n'ai jamais utilisé le terme "croire" dans le discours que je t'ai adressé.
"croire" dans le sens de faire confiance.

C'est toi qui dis que le modèle monothéiste est explicatif, je te démontre le contraire, c'est tout. Je ne dis pas que Dieu n'existe pas ou que le modèle monothéiste ou qu'il n'y a rien d'intéressant dedans.
Explicatif n'est effet peut être pas le bon terme, reste que pour moi cela reste un moyen de s'approcher de la vérité.

Pour l'inductivisme, j'ai déjà démontré qu'il n'était pas valide. Tu n'as donc plus d'argument ?
Tu as démontré qu'il était valide jusqu'à ce qu'on trouve un contre-exemple. Tant qu'il marche et qu'il permet d'obtenir des résultats, et tant qu'on a pas trouvé d'explication réelle, pourquoi ne pas l'utiliser ?

Tu dis qu'il y a d'autres moyens que l'explication pour trouver la vérité ? Alors tu sais quelque chose que j'ignore, et je serai ravi que tu m'en dises plus.
Tu ne l'ignore pas mais tu lui nies cette qualité. Pourtant quand tu as parlé de Penrose, tu as parlé de solution inconsciente (ou quantique ?) donc de quelque chose porteur de vérité qui transcende l'explication non ?

De : Apeiron

Il me semblait avoir déjà réfuté l'inductivisme :

Ensuite, la méthodologie inductive semble naturelle car elle s'appuie sur certaines impressions existant dans le sens commun, notamment celle qui dit que la répétition d'un phénomène valide de plus en plus l'hypothèse "induite" de ce phénomène, qui est en fait l'interprétation du sens commun de ce phénomène.
Elle est fausse.
Elle repose sur l'idée que les expériences sont les bases des théories, or les théorie inductives ont crées de fait d'après l'interprétation du sens commun d'un phénomène, donc d'une certaine façon il y a déjà interprétation du phénomène par une théorie (celle du sens commun...).
Ensuite, la répétition d'un phénomène ne peut justifier une théorie. Par exemple, "1 divise 6, 2 divise 6, 3 divise 60" donc par induction forgeons une théorie affirmant "tout nombre divise 60", face à la critique (inductive), la théorie est testée, mais "4 divise 60, 5 divise 60" la critique (inductive) se tait, et la théorie est validée. Mais cette théorie en plus d'être fausse n'explique pas en quoi 60 serait un nombre à ce point remarquable qu'il est multiple de tous nombres...
Enfin, la méthode inductiviste se base sur l'axiome "le futur ressemblera au passé" (critiquable, vu qu'il n'y a aucune raison que l'univers soit statique...) et donc se borne à collecter des informations pour faire des prédictions, ce qui est une position instrumentaliste, position que j'ai déjà critiquée.

Je n'ai jamais démontré qu'il était valide, quelque soit la condition. Je te prierai d'arrêter d'interpréter mon discours. Si tu ne cherches pas à comprendre mon discours, il n'est pas nécessaire que je le développe.
L'inductivisme ne permet pas d'accéder à des explications de la réalité. Nous pourrons discuter de cela à loisir dans le topic "Argumentation" que je vais créer.

En attendant, de même que mon projet d'énigme qui est en attente, il me faudra un peu de temps pour résumer nos positions respectives. Je suis assez occupé, entre autres parce que je joue demain. Je pense m'y remettre dès lundi.
Quant à ta remarque sur Penrose, il s'agit encore une fois d'une interprétation de mon discours, donc je te renvois au texte initial.

Enfin, c'est toi qui as dit que le modèle monothéiste était un modèle explicatif. Si tu changes d'avis, n'hésite pas à me le faire savoir. De plus, tant que tu ne réponds pas à ma critique, au vu de tes derniers propos j'estimerai qu'elle s'applique et donc qu'effectivement le modèle monothéiste n'est pas un modèle explicatif. Par conséquent, j'estimerai sans valeur les arguments issus de ce modèle dans les discussions futures, jusqu'à ce que tu reprennes le débat.

De :Elrohir

Peut-être n'avons nous tout simplement pas la même définition de l'explication ... Comment la définis-tu toi ? Si l'on prend les quatre sens reconnu par l'académie, il semble que l'explication recouvre plus que la simple démonstration déductive non ? Il semble notamment que l'exégèse soit considérée comme une explication ...

De : Apeiron

L'exégèse biblique est pour moi une interprétation de la Bible. En admettant que cette interprétation soit juste, il s'agit alors d'une explicitation. Dans les deux cas, il s'agit de l'étude du sens.
Une explication de la Bible serait pour moi développer des raisons à l'émergence de ce texte, que ce soit du message initiale à l'interprétation qui en a été faite, et en particulier la fermeture du canon par les Pères de l'Eglise, et ce serait donc une explication de la fondation du modèle, ce qui ne fait pas du modèle un modèle explicatif.

Après, je n'ai pas envie d'avoir une discussion sur le langage, il y a déjà assez à faire avec le sens.
Peut-être que la plupart des gens utilisent le terme explication dans un sens plus large que moi, et l'utilisent quand moi je parle d'explicitation, d'interprétation ou de développement. Il serait normal que le dictionnaire suive, et cela ne fait que rendre une définition de l'explication plus floue, ce qui contribue au manque de formalisme du français.
Entendons-nous bien, j'utilise le terme explication pour un discours portant sur le sens et qui permet (ou a permis) d'étendre notre compréhension d'un phénomène.
C'est une première définition, qui pourra sûrement être précisée.

De :Elrohir

On aurait dû définir ça dès le début parce que là évidemment mes arguments ne tiennent pas ... Pour moi une explication est ce qui "calme" une interrogation ... Par exemple je considère "T'es trop petit pour comprendre ..." comme une explication.

De : Apeiron

Et au passage, je n'ai nul part mentionné le terme "déduction" dans mon discours.
Tu l'utilises abusivement, sûrement parce que tu veux l'opposer à l'induction. C'est une opposition phonologique amusante, mais qui n'a pas forcément du sens.
C'est encore une interprétation de ta part.

De :Elrohir

C'est un usage abusif de ma part je le reconnais ... Je l'utilise pour désigner ta logique : quel terme me conseillerais-tu ?

Au passage, l'exemple que tu as donné pour prouver la non-pertinence de la logique inductive ne fait-elle pas elle-même appel à la logique inductive ? En effet, ce n'est pas parce que cette logique est inadaptée à un cas qu'elle ne l'est pas dans tous les cas. (Je n'ai jamais dit qu'il fallait l'utiliser dans tous les cas).



Elrohir, j'ai perdu la suite car je l'ai envoyée sur une boîte d'Archives pleine...
Tu pourrais la poster à la suite si tu l'as ?
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Elrohir le Mer 6 Mai - 23:29

Mais Ap' ... On s'était arrêté là ... En ce qui concerne Matrix en tout cas ...

_________________
Les seules vapeurs acceptables sont les vapeurs d'alcool.
avatar
Elrohir
Nain porte quoi
Nain porte quoi

Masculin Nombre de messages : 2825
Age : 29
Localisation : Là où ça fait mal !
Emploi/loisirs : Baston
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Apeiron le Jeu 7 Mai - 0:37

Pourrais-tu me passer la suite de la conversation alors ? J'aimerai la consulter...

Pendant que j'y pense, tu n'as pas répondu à mon gros post avant toutes ces citations.
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5470
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Elrohir le Jeu 7 Mai - 1:00

Je ne pense pas que cela ait beaucoup d'intérêt maintenant au vu du débat que nous avons eu dans le sujet "argumentation" ... La conclusion est la même ...

_________________
Les seules vapeurs acceptables sont les vapeurs d'alcool.
avatar
Elrohir
Nain porte quoi
Nain porte quoi

Masculin Nombre de messages : 2825
Age : 29
Localisation : Là où ça fait mal !
Emploi/loisirs : Baston
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion sur Matrix

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum