Éléments de la culture ancienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éléments de la culture ancienne

Message  Apeiron le Ven 13 Mar - 14:15

Une encyclopédie massive, poussiéreuse sentant le vieux papier.


Calendrier.


Vocabulaire utilisé.

Les Anciens ont mis en place un système de calendrier adaptable à la plupart des mondes en s'ajustant sur la cycle solaire et le cycle lunaire. Nous verrons pour l'instant le cas des mondes ayant un système Terre-Lune présentant des trajectoires elliptiques.

Rappelons tout d'abord que la plupart des calendriers s'appuient sur trois phénomènes naturels qui sont caractéristiques de tels mondes : la journée solaire, l'année solaire et le mois lunaire.

Pour les définir correctement, définissons les termes astronomiques. Ces définitions peuvent varier selon les civilisations, mais nous allons utiliser les définitions anciennes de façon à présenter ensuite leur calendrier.

Un jour solaire est une période continue où le Soleil est au dessus de l'horizon.
Une nuit est une période continue où le Soleil est en dessous de l'horizon.
Un jour solaire et une nuit successive forment une journée.
Pour des orbites elliptiques classiques, une journée a la même durée sur l'année.
Une aube est le moment de l'apparition du Soleil à l'horizon eu début d'un jour.
Un crépuscule est le moment de la disparition du Soleil à l'horizon eu fin de jour.

Midi est le moment d'un jour solaire où le Soleil atteint le plus haut point de sa trajectoire dans le ciel, et ce point est appelé zénith.
Minuit est défini comme le moment suivant d'une demi-journée le midi précédent.
Midi et minuit ne dépendent pas de la journée.
Un jour est défini comme une période d'une journée allant d'un minuit au minuit suivant.

Un solstice d'hiver est un moment où le Soleil atteint le plus haut point de sa plus basse trajectoire dans le ciel.
Un solstice d'été est un moment où le Soleil atteint le plus haut point de sa plus haute trajectoire dans le ciel.
Un équinoxe est le moment où le Soleil atteint le plus haut point de la trajectoire durant une journée où la durée du jour solaire est égale à la durée de la nuit associée.
Un équinoxe suivant un solstice d'hiver est appelé équinoxe de printemps et celui suivant un solstice d'été est appelé équinoxe d'automne.

La rotation d'un objet est le déplacement d'une objet sur lui même autour d'un axe appelé axe de rotation.
La révolution d'un objet autour d'un autre est le déplacement de cet objet autour du second en accomplissant un tour complet.
La dérive galactique est le déplacement du système solaire dans la Galaxie.

Une année est définie comme une période entre un solstice d'hiver et le suivant. Elle correspond presque à une révolution de la Terre autour du Soleil, en supposant la dérive galactique constante.

Un printemps est la période de temps durant un quart d'année et centrée sur l'équinoxe de printemps.
Un été est la période de temps durant un quart d'année et centrée sur le solstice d'été.
Un automne est la période de temps durant un quart d'année et centrée sur l'équinoxe d'automne.
Un hiver est la période de temps durant un quart d'année et centrée sur le solstice d'hiver.
Il n'y a qu'un printemps, un été, un automne et un hiver dans une année. Pour parler du printemps d'une année, l'usage est d'utiliser le terme "le printemps" en omettant de préciser l'année s'il n'y a pas d'ambiguïté, par exemple s'il s'agit de l'année en cours. De même pour été, automne et hiver.
Le printemps, l'été, l'automne et l'hiver forment l'ensemble des saisons d'une année.

Dans la mesure où les humains sont diurnes, la mesure du jour est l'unité permettant l'activité des groupes humains. Il correspond à peu près à une rotation terrestre, l'approximation venant de la révolution de la Terre autour du Soleil.

Une nouvelle Lune est un moment où la Lune présente à un observateur terrestre une face complètement sombre.
Un premier croissant est un moment suivant une nouvelle Lune où la Lune réapparaît dans le ciel nocturne du point de vue d'un observateur terrestre.
Un premier quartier est un moment suivant un premier croissant où la Lune présente à un observateur terrestre une face à moitié éclairée.
Une Lune gibbeuse croissante est un moment suivant un premier quartier où la Lune paraît majoritairement éclairée pour un observateur terrestre.
Une pleine Lune est un moment où la Lune présente à un observateur terrestre une face complètement éclairée.
Une Lune gibbeuse décroissante est un moment suivant une pleine lune où la Lune paraît majoritairement éclairée pour un observateur terrestre.
Un dernier quartier est un moment suivant une Lune gibbeuse décroissante où la Lune présente à un observateur terrestre une face à moitié éclairée.
Un dernier croissant est un moment suivant un dernier quartier où la Lune paraît minoritairement éclairée pour un observateur terrestre.

Un mois est défini comme une période allant d'une nouvelle Lune à la suivante. Il correspond presque à une rotation de la Lune autour de la Terre, l'approximation venant de la révolution de la Terre autour du Soleil.
Une semaine est définie comme une période allant de la Nouvelle Lune au premier quartier suivant, ou d'un premier quartier à la pleine Lune suivante, ou d'une pleine Lune au dernier quartier suivant ou d'un dernier quartier à la nouvelle Lune suivante.

Il n'y a qu'une nouvelle Lune, un premier quartier, une Lune gibbeuse croissante, une pleine Lune, une Lune gibbeuse décroissante, un dernier quartier et un dernier croissant au cours d'un mois, et la nouvelle Lune, le premier quartier, la Lune gibbeuse croissante, la pleine Lune, la Lune gibbeuse décroissante, le dernier quartier et le dernier croissant d'un mois lunaire forment les phases de la Lune pour ce mois.
L'usage est de parler de la phase d'un mois en omettant de préciser de quel mois lunaire il s'agit s'il n'y a pas ambiguïté, par exemple s'il s'agit du mois en cours.

Définies ainsi, les phases de la Lune ne dépendent pas de la position de l'observateur sur la Terre. Ce qui dépend de la position est en fait le sens de la face éclairée dans le ciel. Ainsi, dans l'hémisphère nord, entre la nouvelle Lune et la pleine Lune, c'est la partie droite de la Lune qui est éclairée, alors que c'est la partie gauche qui est illuminée entre la pleine Lune et la nouvelle Lune. Dans l'hémisphère sud, c'est l'inverse.

Nous avons défini le jour, la semaine, le mois et l'année d'après un début et une fin. L'usage est de parler d'un jour pour la durée d'un jour, et de même pour la semaine, le mois ou l'année.


Présentation.

La plupart des calendriers se basent sur la journée, le mois ou l'année, mais comme ces trois phénomènes observables ne sont généralement pas synchronisés, les calendriers soit négligent un des phénomènes, soit deviennent extrèmement complexes à l'usage.

Le calendrier des Anciens se base sur ces trois phénomènes et est relativement simple d'emploi. Le prix à payer pour cela est l'absence de régularité d'une année sur l'autre.

La terminologie de date (solstices, équinoxes, phases) et de période (jour, semaine, mois, saison, année) correspondent à la terminologie utilisée par les Anciens traduite et redéfinie dans notre langage. Maintenant que cette terminologie est établie, passons à la présentation du système lui-même.

Nous avons supposé les orbites suffisamment régulières, donc le jour, le mois et l'année sont considérés comme des durées constantes, et connues pour un monde donné.
Leur mesure n'est pas difficile puisqu'il suffit de faire des observations astronomiques simples. La durée du jour peut servir de base, le mois peut être estimé entre deux pleines Lunes consécutives (plus pratique que les nouvelles Lunes car il faut pouvoir s'assurer que la Lune n'est pas sous l'horizon) et l'année se repère d'après les solstices en utilisant une chambre solaire. Il est à noter qu'une fois une première estimation du mois obtenue par les pleines Lunes, il est mieux de s'appuyer sur les Nouvelles Lunes pour affiner l'estimation dans la mesure où il peut être plus délicat à l'œil nu de repérer si la Lune est complètement pleine que si elle est complètement sombre.

Le mois civile est l'approximation considérée comme la plus simple du mois. La définition de la semaine civile est une approximation de la semaine qui se cale sur la définition du mois civile. La nécessité de faire une approximation vient de la volonté d'exprimer un mois en jour.

L'année civile des Anciens, appelée année civile dans la suite, est la période commençant à la première nouvelle Lune suivant le solstice d'hiver et durant le nombre maximal de mois civile de façon à ce que l'année civile s'arrête avant le solstice d'hiver suivant.

De fait, l'année civile est basée sur le mois, et le temps dans une année civile est compté en jours et en mois, la semaine étant un décompte intermédiaire pratique. L'année civile se rapproche de plus le plus possible de l'année, et les solstices et les équinoxes marquent les saisons.
Nous avons donc bien un calendrier luni-solaire.

La période située entre deux années civiles successives est appelée les Ténèbres.Durant cette période, il est d'usage de se repérer selon le solstice d'hiver (jours précédant ou suivant ce solstice) et est une période de repos et de méditation.

Le premier jour de l'année civile était considéré comme jour de fête, avec un sens de renaissance. Tous apportaient quelque chose et se rassemblaient sur la place principale. Dans les cités suffisamment développées pour accueillir des astronomes, l'usage était ces derniers annoncent en guise d'offrande les dates de la nouvelle année à tous. Les musiciens pouvaient offrir des musiques, les autres apportant la plupart du temps de quoi boire ou manger.

(suite plus tard)
avatar
Apeiron
Grand Inquisiteur de la Cohérence
Grand Inquisiteur de la Cohérence

Masculin Nombre de messages : 5471
Age : 29
Date d'inscription : 09/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum