Traité sur la structure de la matière - Volume 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Traité sur la structure de la matière - Volume 1

Message  Derich le Mar 13 Jan - 17:20

[ Ce livre comporte une épaisse couverture en cuir, élimée à certains endroit. Le traité dont il fait parti semble occuper à lui seul une bonne partie de l'étagère.

Sur une bonne centaine de pages, l'auteur introduit pas à pas les atomes, leur classification ainsi que les différentes règles régissant leurs interactions. Finalement, il reconstruit quelques molécules simples dans le chapitre précédent.]


Chapitre IV : Les isomères


Les isomères constituent une curiosité scientifique. Il s'agit de 2, voire 3 molécules composées exactement des mêmes atomes, mais assemblés différemment. Par conséquent, l'interaction de la molécule sur le monde extérieur (d'autres molécules) change : en d'autres termes, les isomères possèdent des propriétés différentes. Les premiers isomères qui ont été découvert sont l'acide fulminique et l'acide cyanique, tout deux de formule HCNO, mais de structure différente ( H-C=N=O et H-N=C=O ) : leurs propriétés diffèrent. Il existe également un autre couple d'isomère assez connu dont l'un est utilisé en médecine, tandis que l'autre est cardiotoxique. La plus grande prudence est donc de mise.

Mais, du fait que ces molécules possèdent exactement les mêmes atomes dans les bonnes quantités, il est théoriquement possible qu'une molécule se transforme en sa conjointe isomère. Il suffit pour cela de casser les liaisons de la molécule de départ pour les réorganiser d'une autre façon. Cependant, en pratique, la probabilité d'une telle transformation demeure extrêmement faible. En effet, il faut déjà une certaine quantité d'énergie initiale pour pouvoir casser les liaisons d'UNE molécule. Puis, il faut que les atomes se réorganise de façon à former l'autre molécule isomère: il y a de forte chance pour que ce soit la molécule précédemment détruite qui soit reconstituée.

A la fin de la réaction, des liaisons entre les atomes sont reconstruits: on récupère ainsi de l'énergie. Cette énergie peut s'avérer utile pour aider les molécules voisines à se transformer à leur tour. Après, selon que l'on a récupéré plus d'énergie ou moins d'énergie, la réaction a plus ou moins de chances de se propager (même si la probabilité de transformation reste infinitésimale, la présence d'énergie rend possible cette réaction).

Ainsi, en première approximation, nous pouvons ignorer les molécules isomères ayant une trop faible probabilité d'existence (c'est à dire soit qui ne sont pas stables, soit dont la formation est trop improbable) et nous intéresser aux couples de molécules isomères stables toutes les 2.


[ Le chapitre continue sur divers exemple de molécules isomères, accompagnées de schémas d'énergie et de jolies formules de molécules. Cependant, dans la marge du paragraphe précédent, quelqu'un semble avoir griffonné nerveusement: "La 'première approximation' ne suffit plus dans certains cas... cf feuillet à la fin" ]
avatar
Derich
Expatrié
Expatrié

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 27
Localisation : Loin! Enfin, pas ici...
Emploi/loisirs : Essaye de transformer des journées de 24h en 42h (inversion de chiffres non autorisées!)
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traité sur la structure de la matière - Volume 1

Message  Derich le Mar 13 Jan - 20:25

[ Une référence dans la marge du chapitre conduit à un schéma explicatif situé en fin de volume ]

avatar
Derich
Expatrié
Expatrié

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 27
Localisation : Loin! Enfin, pas ici...
Emploi/loisirs : Essaye de transformer des journées de 24h en 42h (inversion de chiffres non autorisées!)
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traité sur la structure de la matière - Volume 1

Message  Derich le Mer 14 Jan - 0:26

[Une liasse de feuillet est glissée dans la couverture du volume. Elle semble assez récente comparée au volume la contenant, mais semble quant même dater.]
Je m'excuse auprès du lecteur pour avoir dégradé ce livre, mais certains points nécessitent des éclaircissements. Avant toute chose, en conditions normales, j'approuve entièrement tout ce qui a pu être dit dans cet ouvrage. Cependant, il est dangereux de négliger un évènement sous prétexte qu'il est quasi-improbable: les "conditions normales" ne sont pas toujours atteintes...

En effet, j'ai appris à mes dépends que certaines formes de magie se basent sur des changements de réalité, les manipulant de différentes manières pour obtenir l'effet souhaité. Il se trouve que ces manipulations contre-nature produisent de nombreux "effets de bords". J'ai pu personnellement constaté qu'un de ces effets non désirable est d'augmenter fortement les taux de transformation d'une molécule en son isomère.

A ce moment là, j'étudiais les propriétés d'une certaine molécule. J'ai pu établir sa structure après de nombreux tests, mais il s'est avéré que cette molécule déjà un petit peu explosive (mon meilleur chaudron s'est fêlé suite à un test de réactivité), admettait un isomère encore plus instable.
Cependant, vu la quantité de substance que j'avais déjà synthétisé, j'en ai alors déduit que cet isomère avait une probabilité d'apparition assez faible (c'est beau la science). Je décida néanmoins de prendre quelques mesures de précautions et je diminuai les quantités synthétisées de cette molécule.

Grand bien me fasse: un jour, je vis sous mes yeux une fiole de cette substance commencer à frémir, puis à bouillir avant d'exploser toute seule, projetant des éclats de verre dans toute la pièce. C'est alors qu'un homme est rentré et m'a porté secours. Il se présenta comme un voyageur "interplanaire" (du peu que j'ai compris de ses explications). Il me dit qu'il était de passage dans l'université, pour consulter de vieux ouvrages de notre monde. Il se promenait à l'instant dans le couloir, laissant son esprit "voguer" quand il a perçu une réaction d'étonnement, puis d'horreur venant de cette pièce. Il est ainsi venu à mon secours. Il repartit alors comme il était venu, me conseillant de redoubler d'attention lors d'expériences dangereuses.

Ce n'est que quand je m'aperçus que absolument TOUTE mes fioles contenant des isomères contiennent maintenant en partie anormale leur dual. Je compris alors ce qui venait de se passer.

Ainsi, je recommande à tout scientifique de se méfier des "probabilités impossibles". J'espère que mon histoire vous a permis de prendre conscience de ce danger. J'ignore si la magie des changements de réalités a d'autre conséquences sur la technologie, mais la plupart des inventions technologiques admettent un certain nombre de choses supposées ne jamais arriver. Il se peut que ce phénomène soit plus général qu'on puisse le penser...

Bien à vous, ami scientifique.
avatar
Derich
Expatrié
Expatrié

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 27
Localisation : Loin! Enfin, pas ici...
Emploi/loisirs : Essaye de transformer des journées de 24h en 42h (inversion de chiffres non autorisées!)
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traité sur la structure de la matière - Volume 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum